×
Publicités
Publié le
5 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Balenciaga implante sa première usine de maroquinerie en Italie

Publié le
5 nov. 2020

Balenciaga se focalise plus que jamais sur les accessoires. La marque en pleine ascension du groupe de luxe français Kering annonce l’ouverture de sa première usine en Italie. Un site de production d’environ 10.000 mètres carrés dédié à la maroquinerie, couplé d’un centre de formation, qui s’implanteront en 2021 à Cerreto Guidi, bourg toscan situé à 40 kilomètres à l’ouest de Florence.
 

La maison veut renforcer son offre en accessoires - Balenciaga Instagram


"La nouvelle usine a pour objectif de soutenir les plans d'expansion de la maison de couture", indique dans un communiqué cette dernière, qui va continuer de s’appuyer sur son actuel réseau de fournisseurs locaux. Le groupe investit dans ce nouvel atelier afin de permettre à Balenciaga d'améliorer l'efficacité de sa chaîne d'approvisionnement, grâce à une plus grande flexibilité, et d’amplifier ses capacités de production en ayant un contrôle direct sur ses activités en Italie, explique-t-il.
 
"Dans une démarche responsable et durable, l'usine va redonner vie à un bâtiment existant, tout en intégrant un projet architectural important. L'ouverture future de cette nouvelle unité de production devrait créer jusqu'à 300 emplois, principalement issus de la communauté locale et du territoire, avec une attention particulière aux chômeurs", précise la griffe.

Les artisans recrutés seront formés en interne dans son centre de formation, qui sera opérationnel dès la restructuration initiale du bâtiment, un ancien atelier de maroquinerie.
 
Sous la houlette de son directeur artistique Demna Gvasalia, Balenciaga a vu ses ventes bondir pour atteindre le milliard d’euros en 2019, selon les estimations des analystes, grâce notamment aux accessoires, avec le succès phénoménal de certains de ses modèles de sneakers ou de sacs.
 
Sur le troisième trimestre, les griffes de Kering (en dehors de Gucci et Bottega Veneta réunies sous l’appellation "autres maisons") ont vu leurs ventes progresser de 11,7% en comparable, à 669,1 millions d'euros, grâce à une croissance à deux chiffres chez Balenciaga et Alexander McQueen.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com