×
Publicités
Publié le
3 déc. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Balenciaga planche sur la création d’un département dédié au Métavers

Publié le
3 déc. 2021

Alors que le groupe de mode italien OTB vient d’annoncer la création de BVX, sa société dans le Métavers, c’est au tour de Balenciaga de lui emboiter le pas. A l’occasion d’une conférence, Cédric Charbit, le PDG de la griffe parisienne détenue par Kering, a annoncé que l’entreprise était en train de créer un département dédié à cet univers virtuel afin d’en explorer les opportunités marketing et commerciales.
 

Fin 2020, la griffe a dévoilé sa collection automne-hiver 2021-22 sous forme de jeu en ligne - Balenciaga


"Balenciaga était déjà présente depuis un an dans le Métavers, à travers notamment ses incursions dans le gaming. Désormais, elle introduit en son sein une unité à part entière dédiée à ce business", nous confirme un porte-parole de la maison. Ce nouveau service, qui est en phase de constitution, devrait permettre à la griffe de renforcer sa présence auprès des consommateurs dans cet univers 3D, lui-même en pleine évolution.
 
Fin 2020, le directeur artistique Demna Gvasalia avait créé la surprise en dévoilant sa collection pour l’automne-hiver 2021/22 sous forme de jeu vidéo, un jeu en ligne d’aventure futuriste baptisé Afterworld: The Age of Tomorrow. Cette présentation inédite avait bluffé presse et public. Deux jours à peine après sa diffusion, les recherche de pièces Balenciaga avaient grimpé de 41% sur Lyst. Récemment, la marque a récidivé en créant une série de looks virtuels pour Fortnite, le célèbre jeu vidéo qui séduit chaque jour près de 10 millions de personnes. Ce lancement s’est traduit, toujours sur Lyst, par un bond de 49% de recherches concernant Balenciaga.

Sachant que le marché du gaming est estimé à plusieurs dizaines de milliards d’euros, le potentiel qui s’ouvre pour la mode est immense. Mais il n’est pas le seul secteur digital à haut potentiel pour l’industrie. Dans son dernier rapport sur le marché mondial des biens de luxe, Bain & Company indiquait clairement le digital "comme un canal de vente et de communication stratégique et comme levier d’opportunités mais sous de nouvelles formes, de l’analyse des données à la vente de NFT (jetons non fongibles) en passant par les futures innovations liées au Métavers".
 
Dans une de leur note récente, les analystes de la banque Morgan Stanley estiment que la demande encore balbutiante concernant ce monde virtuel en 3D va considérablement s'accélérer, générant un revenu supplémentaire de 50 milliards de dollars d'ici à 2030 pour le secteur de la mode. Balenciaga n'est ni la première, ni certainement la dernière maison à s'engouffrer sur ce terrain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com