×
5 929
Fashion Jobs
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Chef de Produit Développement Collection H/F
CDI · CACHAN
DEVRED 1902
Responsable Trafic et Acquisition CDI Amiens F/H
CDI · AMIENS
LA HALLE
Controleur de Gestion Achats (H/F)
CDI · PARIS
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
LONGCHAMP
Responsable Des Opérations H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Relation Client H/F
CDI · MARSEILLE
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Projet Architecture (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · LYON
GIAMBATTISTA VALLI
Responsable Bureau d'Etude Production
CDI · PARIS
LECTRA
Business Development Manager - Plateformes Digitales Secteur Mode H/F
CDI · CESTAS
TARA JARMON
Responsable Controle de Gestion (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Approvisionneur Matières Premières - PAP h & f Premium (H/F)
CDI · PARIS
PRINCESSE TAM TAM
Chef de Projet CRM H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Directeur d'Atelier Haute Couture Flou (H/F)
CDI · PARIS
KIABI
Responsable Innovation (H/F) - CDI
CDI · HEM
KIABI
Account Manager Marketplace (H/F) - CDI
CDI · HEM
KIABI
Directeur Artistique 360° - Identité Graphique de Marque (H/F)
CDI · HEM
MOA
Chef de Produit
CDI · ANTONY
CCLD RECRUTEMENT
Chef de Secteur Limoges H/F
CDI · LIMOGES
Publicités
Publié le
29 sept. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Balmain fait vibrer Paris jusqu’au bout de la nuit avec Cher en invitée surprise

Publié le
29 sept. 2022

Fini les salons feutrés, où les invités étaient triés sur le volet. A l’ère de la mode démocratique, les défilés se tiennent désormais dans des stades regorgeant de milliers de fans, tandis que le designer est ovationné comme une rock star. Après Diesel à Milan la semaine dernière, c’était au tour de Balmain de s’y essayer, mercredi 28 septembre, dans un stade Jean Bouin bondé.


Le show Balmain disponible dans son intégralité sur YouTube / Balmain



Ce n’est pas une nouveauté pour la maison de luxe parisienne, qui a lancé son premier "Balmain Festival" en 2019. L’édition inaugurale s’était tenue en juin, pendant la fête de la musique, au Jardin des Plantes devant un parterre de 1.500 personnes. La seconde, en septembre 2021, à la Seine Musicale, doublait ses capacités avec 3.000 personnes. Avec cette troisième édition, la griffe est passée à la vitesse supérieure rassemblant plus de 7.000 fans.
 
Dans l’après-midi, la pluie avait mouillé les coussins et couvertures mis à disposition sur les gradins, mais qu’importe, le public était venu pour faire la fête. Pour participer, il était juste demandé de faire un don de 20 euros à (Red), partenaire de l’événement depuis le début, une association lancée en 2006 pour lutter contre le Sida et faire de la prévention dans le monde entier.

Le public a commencé à affluer vers 18.30. Deux heures plus tard, dans un stade déjà plein, la rappeuse britannique Shygirl chauffait le public face à un interminable podium décoré de marbrures. A 21h, dans une atmosphère fiévreuse et gonflée à bloc, le show pouvait commencer.
 
Les premières silhouettes dévoilent des robes sculpturales couture réalisées à partir de matières organiques, comme ce top en écorce de châtaigner et ces robes et vestes en osier. Elles sont suivies par des ensembles couleur bambou et une série de tenues confectionnées dans des toiles imprimées qui s’inspirent des peintures célestes de la Renaissance italienne avec angelots et ciel azur.
 

Cher et Olivier Rousteing au défilé Balmain - © PixelFormula


Les mannequins portent des chapeaux de paille tressés à la large visière, une boucle dorée dans le nez, ainsi que de grands anneaux aux oreilles et d’étranges gants bijoux métalliques. Ils et elles sont juchés sur d’énormes sabots à plateforme, à effet marbré, qui ralentit leur marche, comme s'ils étaient harassés par un long voyage.

L’allure est majestueuse et fait penser à ces seigneurs et princesses d’anciens royaumes ou tribus provenant de lointaines contrées. Il faut dire que le podium surélevé, qui traverse le stade de bout en bout, est infini, et pour la plupart des spectateurs assis sur les gradins, les silhouettes y apparaissent de loin, heureusement relayées sur des écrans géants.
 
Olivier Rousteing a voulu mettre en avant savoir-faire, nature et art dans un gigantesque patchwork, où des robes armure sculpturales en osier, fibres de bois et de papiers mais aussi avec de la maille, des tissus tressés et du cuir broché côtoient des ensembles estivaux plus minimalistes et fluides en lin couleur sable ainsi qu’une série de pièces à la construction plus sophistiquée, saturées de couleurs chaudes. Tout se mélange entre coupes drapées, vêtements moulants, volumes 3D.
 

Balmain, printemps-été 2023 - © PixelFormula


Le show s’achève après une bonne demi-heure et plus d’une centaine de looks par une série de robes de soirée à traîne avec plumes et broderies. Le directeur artistique fait son apparition sur le podium, ovationné pendant de longues minutes par un stade en délire. Les applaudissements redoublent lorsqu’il est rejoint par la chanteuse Cher, en grande forme du haut de ses 76 ans, vêtue d’une combinaison moulante en latex, prête à entonner quelques-uns de ses tubes légendaires. Le défilé est vite oublié, la fête peut commencer.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com