×
6 438
Fashion Jobs
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · NICE
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Commercial H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Achats Confirmé H/F
CDI · ROUBAIX
APPROACH PEOPLE
Hrpb Retail Anglais & Espagnol Courant H/F
CDI · BAYONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Formation et Qualite Service Client Bilingue Espagnol - H/F
CDI · SAINT-DENIS
VENTE-PRIVEE.COM
Responsable Des Ressources Humaines H/F
CDI · SAINT-DENIS
SAPIANCE RH
Directeur Commercial Moyen Orient (H/F)
CDI · DUBAÏ
COURIR
Contrôleuse/Contrôleur de Gestion Réseau - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Relation Clients H/F
CDI · SAINT-OUEN
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · TOULOUSE
RICHEMONT
Chef de Projets Sourcing
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · LILLE
LA HALLE
Chargé(e) CRM H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur(Trice) Travaux et Maintenance - CDI 35h
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Moa & Déclarations Sociales H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Acheteur Marque Propre Maroquinerie H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Stratégie Confirmé H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Produit Marque Propre Homme H/F
CDI · PARIS
ORIGINAL BTC FRANCE
Chargé(e) d'Affaires Prescription / Retail
CDI · PARIS
Publicités

Balmain joue sur la nostalgie d’un passé récent

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
today 27 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Balmain faisait référence au passé cette saison, mais contrairement à tant de collections actuelles, davantage tournées vers les années 1980, ses vêtements évoquaient plutôt le début de notre siècle.


Balmain - Printemps / été 2020 - Paris - Photo: FashionNetwork.com/ Godfrey Deeny


Beaucoup de glamour au premier rang, avec Eva Longoria à côté de Kris Jenner – provoquant des rafales frénétiques de flashs de la part de la bande des paparazzi présents dans le grand foyer du Palais Garnier. L’atmosphère était au glamour des icônes MTV, mêlé au chic français audacieux et cathartique qu’affectionne tant le créateur de la maison, Olivier Rousteing.

Tout comme le tapis en damier noir et blanc géant installé sous les plafonds décorés et ornés de fresque du grand opéra, les looks d’ouverture affichaient tous un plissé noir et blanc. De spectaculaires jupes longues en damier, de merveilleuses combinaisons ultra glam et des robes à épaulettes.


Balmain - Printemps / été 2020 - Paris - Photo: FashionNetwork.com/ Godfrey Deeny


Les sequins sont apparus progressivement : en spirales denses, cercles et formes géométriques art déco. Juste avant que le défilé ne décolle pour un grand moment de conquête spatiale, avec des robes du soir scintillantes composées de bulles en plexiglas et plastique : du Balmain intergalactique au sommet de sa forme.

Et puisque tout le monde fait dans le développement durable, pourquoi pas Balmain, qui a annoncé son partenariat avec la Diamond Foundry, leader mondial des producteurs neutre en carbone.

Ce que l'on ne manque pas, c'est également plein de super nouveaux sacs sur le podium. Balmain avait cruellement besoin de nouveaux sacs branchés pour développer sa gamme de produits, et cette riche sélection de nouvelles idées devrait faire l’affaire. Qu’il s’agisse des sacs en daim rembourrés avec des clous dorés, terminés par des bretelles-cordes de VIP en velours, ou des pochettes métalliques matelassées, ornés de plusieurs superbes motifs marbrés.


Balmain - Printemps / été 2020 - Paris - Photo: FashionNetwork.com/ Godfrey Deeny


Le tout a pris de l’ampleur jusqu’au moment où est apparu, au son du Baby One More Time de Britney Spears craché par les enceintes, un quatuor de tailleurs pantalon en denim décliné dans des couleurs primaires – des pantalons cigarette et des vestes coupées avec d’énormes épaules masculines. Malgré toutes les références stylistiques à Beyoncé et Destiny’s Child, il y a même eu aussi un moment Grace Jones, avec deux femmes encapuchonnées à la mine furibarde.

Après le défilé, des dizaines d’influenceuses ont orchestré des mini-shootings improvisés dans le Palais Garnier, pour profiter des lieux. Personne n’avait envie de partir. Dehors, environ 2 000 fans et touristes piétinaient en réclamant à grand cris des photos des invités qui sortaient. Pas de doute, Balmain est dans le coup.

« Ce sont ces mélodies addictives – de Beyoncé, où d’artistes comme Britney, Christina (Aguilera) ou JLo – qu’on associe aux looks qui ont inspiré cette collection », expliquait Olivier Rousteing.

Pas étonnant qu’il ait intitulé la collection Talkin’ ‘Bout My Generation. Une chose est sûre, Rousteing sait parler à son époque. Et il y a des tas de clientes à l’écoute.  

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com