Barbara Bui prépare sa conquête du Japon avec Sanki Shoji et Kanematsu

Réalisant à peine 5 % de son chiffre d’affaires de 28,5 millions d’euros sur la zone Asie-Pacifique, Barbara Bui a signé un accord avec les groupes japonais Sanki Shoji et Kanematsu Textile Corp. La marque parisienne de prêt-à-porter compte sur ce partenariat pour développer sa présence sur le sol nippon.


Barbara Bui campagne 2007

Barbara Bui mène depuis plusieurs mois une politique de développement rapide de son réseau. En mars dernier, elle inaugure sa première boutique moscovite avec son distributeur russe Bosco di Ciliegi. En mai, le groupe annonce l’ouverture d’une boutique milanaise ainsi que celle d’une troisième boutique parisienne au début de l’année 2008. Et en juin, direction le Moyen-Orient où elle s’accorde avec le groupe Chalhoub pour une distribution régionale en multimarques.

C’est à présent vers le Japon que se tourne la marque, désireuse de conquérir de nouveaux marchés. « Nous recherchions depuis longtemps des partenaires de grande qualité pour développer notre marque au Japon et la positionner parmi les grandes marques de luxe », explique William Halimi, PDG de Barbara Bui. « Les groupes Sanki et Kanematsu, grâce à leur parfaite connaissance du marché et à leur réseau de distributeurs - partenaires vont donner une visibilité importante à notre marque et lui permettre de développer rapidement sa notoriété et son chiffre d’affaires », se félicite-t-il.

Les deux nouveaux partenaires de la marque française devraient se partager les tâches : le groupe Kanematsu sera en charge de l’importation des créations Barbara Bui sur le marché japonais tandis le groupe Sanki s’occupera de leur distribution sur son réseau de multimarques nippon. Une distribution qui devrait débuter avec le lancement de la collection printemps-été 2008.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER