×
6 571
Fashion Jobs
DEPECH'MODE
Responsable CRM - Périmètre France Benelux - Maison de Luxe
CDI · PARIS
SUNCOO
Responsable Approvisionnements et Flux
CDI · PARIS
BUREAU DE PRESSE CATHERINE MIRAN
Chargé(e) de Développement
CDI · PARIS
PRINTEMPS
Chef de Projet Sap/Marchandises H/F
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Dropshipping - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Marketplace - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Projets Finance - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
LOUIS VUITTON
Gestionnaire de Stock - Marseille - CDI (H/F)
CDI · MARSEILLE
HIPANEMA
Chef de Projet Digital E-Commerce H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Key Account Manager Beauté (Secteur Packaging)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Projets Finance - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Pilote de Flux - H/F CDI
CDI · SAINT-WITZ
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Marketplace - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
CULTURA
Chef de Groupe Activités Créatives et Artistiques
CDI · MÉRIGNAC
SWAROVSKI
CDI - Responsable Régional (H/F) - Sud Est
CDI · MARSEILLE
RMS
Directeur Commercial Monde PAP Femme Resort - H/F - Paris
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable CRM
CDI · PARIS
TEXDECOR GROUPE
Commercial Terrain b to b Sud Est France
CDI · NICE
THE SWATCH GROUP (FRANCE) SAS
CDI- Chargé Adv et Commercial Omega (H/F)- Paris
CDI · PARIS
DAMARTEX
Business Developer E-Commerce - H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
Publicités

Barneys New York explore ses options mais envisage le dépôt de bilan

Par
Reuters API
Publié le
today 15 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

New York (Reuters) - L’enseigne de grand magasin de luxe Barneys New York explore ses différentes options, notamment une mise en faillite, car elle est confrontée au coût élevé de ses loyers et à l’évolution des goûts des consommateurs, a appris Reuters de plusieurs sources proches du dossier.

Reuters


La société presque centenaire, connue pour son offre de prêt-à-porter et accessoires de créateurs et maisons de couture, collabore avec le cabinet d’avocats Kirkland & Ellis LLP pour se préparer à un éventuel dépôt de bilan qui pourrait intervenir dans les prochaines semaines, selon une des sources.

Barneys n’a pas encore pris de décision et envisage d’autres solutions pour faire face aux loyers élevés qui pèsent sur son activité, ont déclaré les sources. Le dépôt de bilan serait une solution aux baux coûteux, ont ajouté les sources.
Le grand magasin de Madison Avenue, à Manhattan, a pénalisé les finances de l’entreprise, a précisé une des sources.

« Chez Barneys New York, nos clients restent notre première priorité et nous nous engageons à leur fournir les excellents services, produits et expériences auxquels ils s’attendent », a déclaré la société dans un communiqué. « Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec tous nos partenaires commerciaux pour atteindre les objectifs que nous avons fixé et maximiser la valeur. A cette fin, notre conseil d’administration et notre direction s’emploient à évaluer les possibilités de renforcer notre bilan et d’assurer la croissance pérenne à long terme et le succès de notre activité. »

S’il se déclarait en faillite, Barneys serait une victime de plus du ralentissement de la vente au détail en magasin face à la concurrence des sociétés de commerce électronique comme Amazon.com, et montrerait que même les grands magasins de luxe ne sont pas à l’abri. Sears Holdings, Toys'R'Us et Gymboree Group ont déposé le bilan aux Etats-Unis au cours de l’année écoulée.

En plus de ses grands magasins de luxe, Barneys exploite des points de vente Barneys Warehouse et des restaurants Freds. En tout, Barneys dispose de 28 sites, selon son site internet, notamment à Beverly Hills, Chicago, Seattle, Boston, San Francisco et Las Vegas.

Barneys s’est fait un nom dans les années 1930 en faisant distribuer des pochettes d’allumettes publicitaires par des femmes vêtues de tonneaux devant les brasseries de New York. Le grand magasin a d’abord été une enseigne destinée aux familles de la classe moyenne avant de passer à la mode de luxe dans les années 1960.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.