×
Publicités
Publié le
15 déc. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Baromètre Kantar: la mode enfantine en hausse de 3% entre juillet et septembre

Publié le
15 déc. 2021

De juillet à fin septembre sur le marché français du prêt-à-porter, le segment de l’enfant est le seul à être en croissance, porté notamment par une rentrée scolaire 2021 qui s’est déroulée dans des conditions quasiment normales, en dépit de la crise sanitaire. Et selon le baromètre Kantar pour FashionNetwork.com, même si la période inclut les soldes d’été, ce sont les dépenses en fond de rayon qui ont tiré la croissance.


De juillet à septembre la mode enfantine signe une croissance de 3% - Shutterstock


En effet sur la période, les ventes en fond de rayon, c’est-à-dire de produits non soldés et non promotionnés, ont atteint les 528 millions d’euros, en hausse de 9% par rapport à 2020 et de 18% par rapport à 2019. Les ventes de produits sous soldes et promotions se sont pour leur part établies à 431 millions d’euros, en baisse de 4% par rapport à 2020, mais en hausse de 13% par rapport à la même période en 2019. Ainsi au total, sur la période de juillet à septembre les ventes de prêt-à-porter enfant ont enregistré un chiffre d’affaires de 959 millions d’euros en hausse de 3% par rapport à la même période en 2020 et de 16% par rapport à 2019.

Les ventes sur Internet atteignent le plus bas niveau depuis le début de l’année. Sur le total mode enfant (textile, chaussures et accessoires) de juillet à septembre, le Web a pesé 13% des parts de marché, soit une croissance atone par rapport à 2020 et en hausse de 2,3 points par rapport à 2020. A titre de comparaison sur l’ensemble du marché mode, les ventes sur Internet représentent 17,8% de parts de marché. "1,5 million de français ont acheté du prêt-à-porter enfant sur les sites et c’est Vinted qui comptabilise le plus de clients, pour un budget moyen de 19 euros par acheteur. Rappelons que 13% des acheteurs de mode d’occasion en achètent pour la rentrée des classes", précise Kantar.

En magasin, les consommateurs ont changé de comportement et réduit leur fréquence d’achat mais en maximisant leurs paniers. Pour Kantar ce phénomène pourrait être dû à l’impact des offres de vêtements en pack ou/et celui de la mise en place du pass sanitaire.

Sur le podium des enseignes on retrouve Intersport et Kiabi, qui sur la période pèsent un cinquième des dépenses de mode enfant. L’enseigne suédoise H&M occupe pour sa part la troisième place du classement. Les trois leaders ont renforcé leur position de leaders par rapport à la même période l'an dernier. A noter, par rapport à 2019, les montées en puissance de Primark, Don't Call Me Jennyfer et Zara. Ainsi dans le top 10, seul Okaidi-Obaidi est le seul spécialiste de l'enfant et pointe à la sixième place avec 3,7% de parts de marché.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com