×
6 128
Fashion Jobs
JACADI
Trafic Manager Europe du Sud H/F
CDI · PARIS
JACK GOMME
Responsable E-Com et Marketing Digital
CDI · PARIS
PVH CORP.
Retail Stores Project Developer
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Strasbourg
CDI · STRASBOURG
LOUIS PION SAS
Responsable Data Omnicanal &Amp; Performance Clients H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Directeur(Rice) Presse, Relations Publiques et Influencour le Prêt-À-Porter Féminin en Europe h/fe p
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Animateur(Trice) Des Ventes (H/F) - Pont Ste Marie
CDI · PONT-SAINTE-MARIE
CITY ONE
Office Manager (H/F) à Suresnes (92) CDI 35h 8h/16h
CDI · SURESNES
THE KOOPLES
CDI - Responsable Approvisionnement f/h
CDI · PARIS
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · BORDEAUX
PAULE KA
Responsable Qualité et Industrialisation Produit (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Contrôleur de Gestion Printemps Siège H/F
CDI · PARIS
MONOPRIX
Chef(fe) de Produits Lingerie f/h
CDI · CLICHY
SMCP
Chef de Projets Data / bi H/F
CDI · PARIS
GOYARD
Contrôleur Interne & Financier
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Supply Planning Manager H/F
CDI · PARIS
SANDRO
Responsable Adjoint Stock CDI 38h Outlet Roubaix (Dpt 59) H/F
CDI · ROUBAIX
THE KOOPLES
CDI - Directeur Merchandise Planner f/h
CDI · PARIS
COURIR
Gestionnaire de Collection - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
ADIDAS
Senior Director Marketing Omnichannel Activation Adidas H/F
CDI · PARIS
ADIDAS
Responsable Communication Corporate Adidas H/F
CDI · PARIS
JIMMY FAIRLY
Chief Technology Officer (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
29 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Beauté: le réseau sélectif reprend doucement des couleurs

Publié le
29 sept. 2021

Entre janvier et fin août 2021, le marché français de la beauté dans le réseau sélectif a enregistré une hausse de 6% à 1,32 milliard d’euros par rapport à la même période un an plus tôt. Une période toutefois très fortement marquée par la crise sanitaire du coronavirus et la fermeture des points de vente. Toutefois si le cabinet d’études NPD souligne que les résultats sur 2021 constituent un signal positif, ils ne compensent pas les pertes de 2020. En effet, au cours des huit premiers mois de 2021, les ventes de produits de beauté en sélectif accusent une baisse de 20% par rapport à leur niveau de 2019.
 

Après avoir été fortement impacté par la pandémie, le segment de la beauté sélective reprend doucement des couleurs - Shutterstock


"L’année 2021 a été marquée par des restrictions en magasins et un troisième confinement qui a impacté le marché de la beauté en parfumeries et grands magasins. Les consommateurs ont fait preuve de souplesse, notamment à la levée des restrictions. Tout en retrouvant le chemin des magasins, ils ont continué d’acheter en ligne, ce qui est une excellente nouvelle pour le marché de la beauté sélective. Nous avons constaté avec plaisir le retour de la croissance pendant les mois d'été, par rapport à 2019. Nous sommes également impatients de voir les résultats de la nouvelle dynamique qui anime les segments des soins capillaires et corporels pour conclure l’année 2021", indique Mathilde Lion, experte beauté Europe au sein du NPD Group.

Sur la période étudiée, les ventes réalisées en magasins ont augmenté de 1% en valeur par rapport à la même période en 2020 et ce en dépit d’une nouvelle période de confinement. 

La croissance des ventes en valeur est donc largement imputable à l’e-commerce, qui progresse de 34% au cours des huit premiers mois de l’année. Les ventes en ligne représentent ainsi 19% des ventes totales de produits de beauté dans le sélectif en valeur, contre 15% en 2020 et 8% en 2019.

Selon le NPD Group les parfums ont été sur la période la première source de croissance du marché de la beauté sélective en France avec des ventes en hausse de 10% en valeur au cours des huit premiers mois de l’année. Il faut cependant nuancer cette performance puisque pendant le confinement de 2020 la parfumerie est le segment qui a le plus souffert, avec le maquillage. Les ventes de produits de soin ont augmenté de 2% en valeur et de 16% en volume, avec un prix moyen des soins de la peau en baisse de 5 euros.

"Les consommateurs privilégient des produits moins onéreux", note le NPD Group.  Le maquillage sélectif reste cependant à la peine, avec une baisse de 2 % au cours des huit premiers mois de l’année 2021, par rapport à la même période l’année précédente. Le maquillage des yeux enregistre toutefois une croissance à deux chiffres.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com