×
Publicités
Publié le
19 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Beauté: les entreprises du digital tirent leur épingle du jeu durant la crise sanitaire

Publié le
19 mai 2021

Tirant profit des nouvelles habitudes de consommation nées du télétravail et des confinements imposés par la crise sanitaire, les sites de e-commerce spécialisés dans la beauté ont vu leurs ventes grimper de 43% entre février 2020 et février 2021, indique le groupe NPD, se basant sur les données collectées par son nouveau service "Beauty Expanded View France" qui estime les performances de vente d’une sélection d’acteurs clés du secteur de la beauté. À titre comparatif, avant la pandémie, durant la période de douze mois précédant février 2020, le secteur des e-shops spécialisés avait enregistré une hausse de 10% de son chiffre d'affaires.

Renforcement des achats en ligne, multiplication des abonnements aux box beauté... durant la crise les Français ont modifié leurs habitudes de consommation - Shutterstock


"Les douze derniers mois ont été difficiles pour le secteur de la beauté, principalement parce que les magasins sont restés porte close pendant de nombreux mois. Nous constatons une croissance très positive dans la sphère digitale, surtout chez les spécialistes de la beauté, les marques "digital natives" (nées en ligne, ndlr), la vente directe au consommateur et les services d’abonnement/box beauté", indique Mathilde Lion, experte beauté Europe chez NPD Group.

Si durant la période, les Français ont multiplié les achats en ligne, ils se seraient aussi mis aux cosmétiques faits maison. Les ventes d’Aroma-Zone, qui vend des ingrédients pour créer ses produits de beauté soi-même, ont grimpé de 29% durant la période de douze mois achevée fin février 2021, avec un panier moyen s’élevant à 35,14 euros. Aroma-Zone signe ainsi sa deuxième année consécutive de croissance à deux chiffres.

Les services d’abonnement/box beauté ont quant à eux vu leurs ventes augmenter de 10% durant la période, avec un panier moyen s’élevant à 22,11 euros. "Blissim (ex-Birchbox France) a maintenu sa position de leader, tandis que des acteurs comme Nuoo et Big Moustache se sont développés rapidement", détaille le groupe.



 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com