×
5 086
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
23 janv. 2023
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bella Jones s'offre un second écrin parisien

Publié le
23 janv. 2023

Après avoir élu domicile à Saint-Germain-des-Prés en 2017 (rue Jacob), Bella Jones se dote d'une seconde adresse à Paris, en ciblant cette fois le quartier de Passy (XVIe arrondissement). La marque de mode féminine, fondée par Sylvie Sonsino en 2006, ouvrira en mars 2023 les portes d'un écrin qui sera situé au 86 avenue Paul Doumer.


La maille est au coeur des collections depuis les débuts de la marque - Bella Jones


Un point de vente d'une quarantaine de mètres carrés, qui voisinera des griffes comme Bonton, Eres ou Jérôme Dreyfuss, à deux pas de la rue de Passy. "Ouvrir un deuxième magasin était déjà une volonté d'avant-Covid. Nous avons une clientèle importante qui réside dans l'Ouest parisien (ainsi qu'à Boulogne et Neuilly), et c'est une manière de venir directement à elle", exprime Sylvie Sonsino, qui dévoilait sa collection de l'automne-hiver 2023/24 sur le salon Who's Next.

L'ambiance du point de vente à venir? Un cocon avec du parquet, du mobilier en cuivre, des caisses de bois, pour mettre en valeur ses silhouettes féminines, mêlant tricots, broderies et motifs bohème.


La première boutique de Bella Jones avait ouvert rue Jacob, à Saint-Germain-des-Prés, en 2017 - DR


Le premier amour de la marque est la maille, avec laquelle la styliste a débuté, avant que le vestiaire ne s'étende au chaîne-et-trame et aux imprimés, constituant une garde-robe complète au positionnement premium (120 euros pour un top, 140 euros pour un pull, 350 euros pour un manteau). Les produits sont fabriqués en Asie, en Roumanie ou au Portugal, notamment à partir de matières italiennes.

De saison en saison, le style de Bella Jones s'enrichit de couleurs "de plus en plus fortes", pour "contrer la grisaille et donner bonne mine". Une envie de la créatrice, mais surtout une demande de ses clientes et des détaillants multimarques, en recherche de pièces fortes pour leurs boutiques. La marque est référencée par près de 200 revendeurs en France, et 70 à l'international.


Collection printemps-été 2023 - Bella Jones


L'entreprise, qui s'appuie également sur un site marchand et une présence sur la plateforme Place des Tendances, entend par la suite ouvrir de nouveaux points de vente dans la capitale, au sein d'autres quartiers. "L'activité web est en croissance, mais nous désirons nous concentrer davantage sur un développement retail. Le conseil et le toucher des vêtements sont pour moi primordiaux. Nous ciblons une femme quadragénaire qui conserve l'envie de faire les boutiques", appuie Sylvie Sonsino.

La société, qui a obtenu un PGE durant la crise, réalise entre 4 et 5 millions d'euros de ventes annuelles, soit un montant supérieur à l'avant-crise, en 2019. Pour 2023, malgré l'incertitude, la dirigeante se montre optimiste: "sans audace ni ambition, on ne fait plus rien!", conclut-elle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com