×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Belstaff reste déficitaire en 2020 malgré des ventes en hausse

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 sept. 2021

La marque de mode britannique Belstaff a publié ses résultats annuels pour l'exercice 2020. Un bilan mitigé, car malgré des ventes en progression, l'entreprise soutenue par le groupe Ineos reste déficitaire.


Belstaff


En dépit de la pandémie, le chiffre d'affaires de Belstaff a augmenté de 9,4% à 43 millions de livres (50 millions d'euros). La marge brute s'est améliorée, passant de 10,8% à 17,3% en glissement annuel, et le bénéfice brut annuel a atteint 7,47 millions de livres (8,7 millions d'euros) contre 4,35 millions de livres (5,1 millions d'euros) sur l'exercice précédent.

Mais, dans le même temps, le passif net de l'entreprise a augmenté, atteignant 206,5 millions de livres (240 millions d'euros) contre 175,3 millions de livres (203,7 millions d'euros) un an plus tôt, et la perte d'exploitation s'est établie à 20,4 millions de livres (23,7 millions d'euros), soit au même niveau que l'exercice 2019. La perte après impôts a dépassé les 31 millions de livres (36 millions d'euros), au-delà de la perte de 28 millions de livres (32,5 millions d'euros) subie à la fin de l'exercice précédent.

L'entreprise souhaite réduire ses coûts et affiner son réseau de vente au détail en recherchant de "nouveaux emplacements adaptés à la marque, à son positionnement commercial et à ses capacités financières".

Belstaff précise que malgré la hausse des ventes, la crise sanitaire a provoqué un certain nombre de difficultés opérationnelles et financières. La société a été contrainte de fermer temporairement son siège social de Londres et ses magasins britanniques pendant une partie de l'exercice. L'entreprise dit avoir réagi rapidement afin de protéger ses liquidités, tout en profitant des initiatives du gouvernement britannique pour réduire ses coûts salariaux, ses taux d'imposition et d'autres dépenses.

Autre point important, Belstaff a mis l'accent sur ses opérations de e-commerce. Ses ventes en ligne ont enregistré une croissance rapide et sont à l'origine de l'augmentation du chiffre d'affaires et de la marge brute — une donnée particulièrement encourageante, d'autant que de nombreuses entreprises qui ont vu leurs ventes en ligne augmenter n'ont toujours pas réussi à dépasser leurs niveaux de ventes pré-pandémiques.

L'entreprise prévoit par ailleurs des effets négatifs liés au Brexit, tout en précisant qu'ils devraient rester marginaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com