Benetton planifie un retour aux bénéfices pour 2020

Dans une interview accordée il y a quelques jours au quotidien La Repubblica, Luciano Benetton, revenu à la tête de la société United Colors of Benetton qu'il a cofondée en 1965, annonce un retour à la profitabilité de son groupe dès l’an prochain. « Nous y arriverons ! Nous avons déjà réduit le déficit de 40 % : il s'élevait à 180 millions en 2017 et est désormais repassé sous la barre des 100. »


La nouvelle campagne de la marque avec le fondateur du groupe, Luciano Benetton, qui à 84 ans pose devant l'objectif - @benetton

Et de poursuivre : « L'équipe est quasiment au complet. Oliviero Toscani a fait appel au styliste Jean-Charles de Castelbajac pour la direction artistique. Nous avons arrêté de fermer des magasins et nous commençons à en ouvrir de nouveaux. Je prévois cent ouvertures en un an. »

A 84 ans, Luciano Benetton prête son image à la nouvelle campagne de la marque transalpine photographiée par Oliviero Toscani : « Je suis de retour, souligne-t-il. Je prends la pose aux côtés d'Ayak Mading, une magnifique soudanaise de dix-huit ans qui mesure plus de deux mètres et a une expression de joie naturelle sur le visage. Elle est si moderne qu’elle n’a pas de genre. Cette photo semble tirée de nos anciens clichés. »

« Au départ, je ne voulais pas mais Oliviero Toscani m’a convaincu », avoue-t-il. « Il voit les choses un peu avant les autres. Je tiens à souligner que, même s’il s’agit d’un jeu amusant, poser à 84 ans n'est pas une frivolité esthétique. Je suis vieux et Ayak est jeune ; moi blanc et elle noire ; moi riche et elle pauvre. »

« Notre envie de questionner à travers les images est elle aussi de retour. Ayak est le futur que nous nous étions imaginé ; la réalité a dépassé nos rêves. Pour moi c’est comme avoir une sœur à mes côtés. », conclut-t-il.

Traduit par Sonia Broyart

Mode - Prêt-à-porterDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER