×
6 269
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
8 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Berlin et ses salons poursuivent sur la même dynamique

Publié le
8 juil. 2016

Les derniers jours de juin ont vu Berlin s’animer pour l’Euro, mais pas seulement, puisque la capitale allemande a été une nouvelle fois l’épicentre de la mode européenne à l’occasion de ses salons. Avec un large éventail de rendez-vous, sélectif et haut de gamme comme le Premium, mass-market comme le Panorama, urbain comme le Bright ou le Seek, durable avec le Green Showroom et l’Ethical Fashion Show, entre autres, la diversité a visiblement attiré une fois de plus les acheteurs.

Dans les allées du salon Premium fin juin 2016 - Offenblende

 
Le plus fréquenté des événements, seul à publier des chiffres en la matière, a annoncé une hausse de son visitorat. Avec son millier d’exposants, Premium affirmait ainsi avoir connu une progression de 10 % des visites, avec deux premiers jours intenses et un troisième un peu plus calme. Le Panorama et ses presque 800 marques a lui aussi fait le plein et les échos étaient semblables à ceux formulés par les exposants du Premium. Les deux salons sont en effet considérés comme de vrais moteurs.
 
« C’est nouveau pour nous, les marques grandes tailles, d’être au Panorama, mais nous en sommes très heureux », disait un responsable de la griffe allemande Ulla Popken. « C’est un très bon salon vraiment dynamique et efficace », s’enthousiasme-t-il. « Ce salon est toujours bondé, disait-on du Premium chez Nice Things. Cette année encore, il est conforme aux attentes, nous ne voyons pas seulement nos clients allemands, mais aussi des Suisses par exemple et un bon nombre d'Asiatiques comme des Coréens et Japonais notamment ». Le Premium a ainsi revendiqué un visitorat à 69 % étranger, avec notamment 13 % d’acheteurs venus du grand export hors-Europe, en progression de 1 %.

« C’est toujours un bon salon le Premium, mais cela va au-delà, il y a une bonne énergie dans la ville, l’atmosphère est propice, les acheteurs plus curieux… L’Allemagne est un marché très important pour nous maintenant, puisque nous y avons une filiale, mais nous rencontrons aussi les Suisses, les Néerlandais, l’Europe du Nord au sens large en fait », témoignait de son côté Mickaël Azoulay, pour American Vintage. 
 
Le plus petit salon Show & Order (environ 200 exposants) a semble-t-il bénéficié également du trafic dans la capitale allemande et pu tirer son épingle du jeu en démarrant un jour plus tôt que les autres, avec une journée dense en termes de business à la clé.

Du côté du Seek et du Bright, partageant le même lieu d’exposition, on annonçait un visitorat en progression également, mais sans donner de chiffres. Les échos en faisaient pourtant peut-être les événements les plus calmes de la semaine, avec un peu moins d’émulation qu’à l’accoutumée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com