×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 avr. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Berluti: quelle stratégie après Kris Van Assche ?

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 avr. 2021

Kris Van Assche a quitté son poste de directeur de la création chez Berluti. La très chic marque de tailleur masculin, qui appartient à l'écurie du groupe LVMH, élabore une nouvelle stratégie pour l'avenir, a-t-on appris mardi.


Photo: Kris van Assche - Facebook


Par ailleurs, la maison parisienne a décidé de prendre ses distances avec le calendrier traditionnel des défilés.  "Afin de maintenir notre engagement envers le savoir-faire et l'innovation, nous avons décidé de laisser Berluti trouver son propre rythme, retrouver sa liberté par rapport à son calendrier de présentation", explique Antoine Arnault, le PDG de Berluti, dans un communiqué. 

Aucun successeur n'a été annoncé pour le moment.

Le créateur belge avait rejoint Berluti en 2018, en remplacement de Haider Ackermann, qui avait lui-même tenu à peine deux saisons à la tête de la marque. Ce dernier avait succédé au designer Alessandro Sartori, le premier à avoir dessiné des collections de prêt-à-porter pour la marque de chaussures et d'accessoires.

Celui-ci, un véritable expert de l'art tailleur italien, avait mis en scène le premier défilé de Berluti en 2012 à Paris ; à l'époque, il avait été acclamé pour son style à la fois décontracté et élégant. Aujourd'hui, la marque semble sur le point d'abandonner les podiums pour une longue période.

Berluti va désormais privilégier "une approche nouvelle sur le calendrier de ses collections, en choisissant sa propre voie pour présenter ses produits exceptionnels, ainsi que ses projets collaboratifs", peut-on lire dans le communiqué.

Avant Berluti, Kris Van Assche, 44 ans, a travaillé chez Dior, où il a dirigé le studio de prêt-à-porter masculin pendant 11 ans. Avant cela, il était le bras droit d'Hedi Slimane — d'abord chez Yves Saint Laurent en tant que premier assistant du créateur français, puis chez Dior, une autre maison du groupe LVMH, avant d'en prendre les rênes au départ d'Hedi Slimane en 2007.

"C'est indéniable, je me suis amélioré dans ma pratique de designer grâce à mon expérience chez Berluti, et je veux exprimer toute ma gratitude à l'égard de mon atelier et des artisans qui y travaillent. J'ai toujours aimé collaborer avec les ateliers — que ce soit pour le prêt-à-porter, les chaussures ou la maroquinerie — et le niveau d'exigence en matière de qualité et d'expérimentation était vraiment stimulant chez Berluti", a déclaré Kris Van Assche en quittant la vénérable maison, fondée il y a 126 ans.

Le designer avait également sa propre marque — jusqu'à sa fermeture en 2015, fragilisée par des ventes trop maigres. La nouvelle de sa nomination chez Berluti avait surpris les observateurs du monde de la mode. Alessandro Sartori s'était fait connaître grâce à son approche classique et innovante du luxe, tandis qu'Haider Ackermann s'était démarqué en donnant à la marque une nouvelle dimension, plus artistique.

C'est Kris Van Assche qui a dessiné les premiers modèles féminins pour Berluti — on se souviendra longtemps de Gigi Hadid défilant dans un costume sans manches devant l'Orangerie du jardin du Luxembourg.

Chez Dior Homme, les recettes annuelles avaient doublé pendant son passage à la tête du studio. Kim Jones, son successeur, a recueilli des critiques encore plus positives, et le chiffre d'affaires de la société a explosé depuis sa nomination.

Kris Van Assche avait fait ses débuts chez Berluti au cours d'un grand défilé à l'Opéra, remportant des critiques plutôt positives dans l'ensemble. Mais ses collections les plus récentes, marquées par des collaborations avec des artistes pointus, n'ont pas rencontré la même unanimité. Berluti est la seule marque de vêtements pour hommes qui propose un service de sur-mesure pour ses chaussures et pour ses tailleurs. Au lieu de faire valoir cette particularité, le designer a concentré la plupart de ses efforts sur le développement de nouvelles sneakers haut de gamme, plutôt que de remettre au goût du jour les chaussures classiques qui ont fait la renommée de la maison. Au bout du compte, son style à mi-chemin entre allure décontractée et élégance traditionnelle n'a jamais vraiment trouvé sa place dans l'ADN de Berluti.
 
Dans son communiqué, Antoine Arnault remercie Kris Van Assche, affirmant que le passage de ce dernier chez LVMH "témoigne d'un talent remarquable dans le domaine du prêt-à-porter masculin. Il a apporté sa propre vision chez Berluti, en intégrant notamment de nouveaux codes dans son style signature." 

Berluti exploite désormais un réseau d'une soixantaine de magasins dans le monde entier, et s'adresse à un public sophistiqué, même si la marque reste probablement plus connue pour la patine unique de ses chaussures que pour ses défilés de mode.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com