×

Bernard Arnault prédit une "conjoncture profitable" en 2020 pour LVMH

Traduit par
Cecile Herrero
Publié le
today 29 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH, le plus grand groupe de luxe au monde, enregistre une année 2019 "record", engrangeant un chiffre d'affaires global de 53,7 milliards d'euros, en croissance de 15 % par rapport à l'an passé.


Le PDG de LVMH Bernard Arnault


En croissance organique, le mastodonte français annonce ce mardi à Paris que ses ventes ont crû de 10 %. Bien qu'affaiblies en partie par les évènements de Hong Kong, les ventes ont augmenté de 12 % au dernier trimestre. Le résultat opérationnel courant a aussi augmenté de 15 % à 11,5 milliards d'euros alors que la marge opérationnelle courante atteint 21,4 %. Le résultat net part du groupe quant à lui, s'élève à 7,2 milliards d'euros, en hausse de 13 %.

"LVMH a connu une autre année record, tant en termes de revenus qu'en termes de résultats. La désidérabilité de nos marques, la créativité et la qualité de nos produits, l'expérience unique offerte à nos clients, le talent et l'engagement de nos équipes sont la force du groupe et une fois encore ont fait la différence" déclare le PDG et actionnaire majoritaire de LVMH Bernard Arnault, lors d'une présentation dans le quartier général de LVMH, avenue Montaigne à Paris.

En évoquant l'avenir, Bernard Arnault déclare : "Pour 2020, je pense que comme d'autres années, la conjoncture sera profitable... Mais il existe toujours la possibilité d'une crise économique, particulièrement quand les taux d'intérêts avoisinent le zéro... Il devra obligatoirement avoir un réajustement un jour."

Peu avant la conférence, LVMH annonçait s'être engagé à verser 16 millions de renminbi (2 millions d'euros) à l'Association chinoise de la Croix-Rouge pour l'achat de matériel médical à Wuhan. Interrogé sur son opinion sur l'épidémie, Bernard Arnault estime qu'"Il est très tôt pour avoir une réponse sur les conséquences que cela aura. Ceci dit, le virus est apparemment un petit peu moins agressif que celui du Sras de Hong Kong (en 2003, ndlr). Aussi, le gouvernement chinois a réagi de manière extrêmement forte et leur efficacité dans la façon de gérer cette situation autour de l'épidémie devrait avoir un excellent impact. Nous avons l'impression que l'épidémie devrait être sous contrôle d'ici mi-mars. Enfin selon ce que j'ai pu lire."

Mode et maroquinerie pèsent un tiers des ventes du groupe



En analysant les ventes par catégories, le secteur clé de LVMH, mode et maroquinerie réalise une progression des ventes de 20 %, à 18,455 milliards d'euros, soit un tiers du chiffre d'affaires global de LVMH, et trois fois le chiffre de la division parfums et cosmétiques, qui atteint 6,092 milliards d'euros. La division vins et spiritueux s'établit à 5,143 milliards d'euros et les montres et joaillerie à 4,123 milliards d'euros. La deuxième plus grande division du conglomérat de luxe est le secteur de la distribution sélective, qui a généré 13,646 milliards d'euros de ventes.
 

Louis Vuitton - Automne/Hiver 2020 - Homme - Paris - © PixelFormula


S'exprimant depuis sa tribune, en face de 300 analystes, journalistes et cadres, Bernard Arnault s'est réjoui du "grand succès" des deux directeurs artistiques de Louis Vuitton, Nicolas Ghesquière et Virgil Abloh, du développement du réseau de points de vente et de la visibilité de la marque.

"Vuitton est une marque référente pour le luxe dans le monde. Nous avons soigneusement ouverts deux nouvelles usines en France et aux États-Unis mais elles ne sont toujours pas suffisantes pour satisfaire la demande" se targue-t-il, en français.

Kim Jones et Maria Grazia Chiuri "excellents"



Passant à la "seconde marque de mode" Christian Dior, il souligne le succès historique de son exposition à Londres "Christian Dior : Designer of Dreams" qui aurait attiré plus de 600 000 visiteurs ; il félicite également les deux directeurs artistiques de la maison : Kim Jones et Maria Grazia Chiuri en ajoutant souriant "Ils sont tous deux excellents."
 
Pour Fendi, il regrette la triste disparition du créateur historique de la marque Karl Lagerfeld tandis que pour Loewe, il encense le couturier Jonathan Anderson qu'il qualifie "d'extrêmement talentueux, ce qui fait que Loewe bénéficie d'une croissance remarquable, d'année en année."
 
Enfin, il eut quelques mots positifs pour Berluti qui fait "un formidable prêt-à-porter pour homme" et pour Rimowa pour "sa croissance remarquable depuis que nous l'avons acquise", remarque donnant le sourire à leur deux PDG, ses fils ainés Antoine et Alexandre.

En novembre dernier, LVMH a pris le contrôle de Tiffany & Co, le joaillier américain connu pour ses bagues de fiançailles et ses colliers de diamants, pour la somme de 16,2 milliards de dollars (14,7 milliards d'euros). Cette transaction en argent comptant marqua la plus grande acquisition jamais effectuée par le PDG de LVMH Bernard Arnault - l'homme le plus riche d'Europe- et le place en compétition direct avec le groupe Richemont, propriétaire de Cartier entre autres, sur la domination du marché de la joaillerie. Malgré cette énorme acquisition, la trésorerie de LVMH se porte très bien et la dette nette ajustée est juste de 16,2 %.
 
En mentionnant cette transaction, Bernard Arnault a également parlé de Bulgari, sa plus grande marque de montres et joaillerie, en faisant remarquer que depuis que LVMH a acheté la maison italienne en 2011, les ventes ont plus que doublé et les profits ont quintuplé : "Si la même chose arrive avec Tiffany, alors nous aurons fait un très bon travail" insiste-t-il.

"Véritable amélioration" pour Marc Jacobs


 
En répondant aux questions de l'assemblée, il défend son protégé aux États-Unis, Marc Jacobs : "Il y a eu une véritable amélioration. Nous avons lancé un nouveau parfum qui est magnifique et Marc travaille très dur avec une nouvelle équipe de direction."

Puis il écarte la question d'un journaliste italien sur une éventuelle acquisition par LVMH de l'équipe de football de l'AC Milan " Cette histoire est un pur mystère. Milan est un club formidable avec des joueurs exceptionnels. Mais cela doit être la sixième ou septième fois que l'on me pose la question. Et je répète : nous n'avons aucun intérêt dans ce club ! " Il détourne ensuite une autre question italienne sur un éventuel achat de Prada par LVMH en sifflant : "La presse italienne écrit vraiment beaucoup, hein! "

Quand internet est évoqué , il met fin aux remarques qui suggèrent que LVMH ne soit pas assez performant sur la toile, -qui contribue en effet à un pourcentage très faible des ventes globales- : "Je suis un peu sceptique à propos du luxe sur le web. Vous savez, quand on regarde ces grands sites de la mode, ils perdent tous de l'argent. Donc nous nous développons plus modestement et nous cherchons un moyen de faire de l'argent", répond-il.

LVMH détient 75 marques, un remarquable éventails de grands noms incluant Christian Dior, Louis Vuitton, Givenchy, Hennessy, Bulgari, TAG Heuer, Guerlain, Dom Perignon, Veuve Clicquot et Sephora.
 
Bernard Arnault a également défendu la coentreprise avec Rihanna, qui selon les détaillants démarre très lentement. Interrogé par FashionNetwork.com sur les rumeurs d'une offre qui serait faite par LVMH pour Techworld, la compagnie partenaire de Rihanna sur la marque de lingerie à la croissance exponentielle Savage X Fenty, le PDG a uniquement répondu "c'est une toute nouvelle maison, laissons donc du temps à Rihanna."

Dans la division Beauté et Cosmétiques il a souligné l'"excellent dynamisme" des lignes iconiques de Dior et la "progression rapide" des soins de beauté Prestige : "J'ai même essayé moi-même et c'était vraiment très bien" a-t-il ajouté, suscitant des rires dans l'assemblée.
 
Enfin, concernant les montres et joaillerie, il a semblé particulièrement ravi de Chaumet, plus particulièrement de la série Bee My Love, puisqu'il était fier de dire - pour une fois en anglais : " is out of stock!"
 

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com