Bestseller : des bénéfices annuels stimulés par son prêt-à-porter masculin

Bestseller, le géant danois de la mode qui possède Vero Moda et Jack & Jones parmi de nombreuses autres marques, a publié vendredi ses résultats pour l'exercice 2017/18, faisant état de « grands progrès sur le résultat net », bien qu'il n'ait connu qu'une croissance « modérée » de son chiffre d'affaires.


Bestseller

Le chiffre d'affaires net a augmenté de 3,3 %, pour atteindre 3,3 milliards d'euros - le fait que le bénéfice avant impôts ait pour sa part augmenté de 14,9 %, à 387 millions d'euros, prouve que la société est en mesure de tirer un meilleur profit de chaque vente, ce que de nombreux concurrents ont eu du mal à faire au cours du dernier exercice.

Sans surprise, Anders Holch Povlsen, le milliardaire qui possède et dirige l'entreprise, s'est déclaré « satisfait des résultats de cette année », tout en prévenant que les conditions actuelles sont difficiles.

« Si nous regardons plus précisément le premier trimestre du nouvel exercice, il apparaît que nous n'avons pas réussi à nous prémunir des difficultés actuelles du marché », a-t-il admis. « Il est vital que nous nous serrions les coudes dans tous les départements de notre entreprise. »

À propos de l'exercice écoulé, Anders Holch Povlsen a déclaré que les « marques féminines ont constitué la base de la croissance de notre chiffre d'affaires, tandis que l'évolution de la marge brute de nos marques masculines est le principal facteur de l'amélioration de notre résultat net ».

Cela suggère que même dans les entreprises les plus prospères, les vêtements pour femmes se vendent bien, mais qu'ils sont moins susceptibles de générer des profits significatifs. Il semble plus facile de faire payer le prix fort aux hommes.

Selon le PDG danois, « les résultats globaux de nos marques de vêtements pour enfants se sont révélés décevants, mais nous nous attendons à voir un changement positif au cours de l'exercice en cours ».

Anders Holch Povlsen a ajouté que la croissance est son objectif principal et que « nous devons trouver un moyen d'accélérer notre croissance ». Le groupe doit améliorer ses activités d'e-commerce, en investissant dans ce domaine et en poursuivant le passage au numérique de l'entreprise dans son ensemble.

Mais le numérique ne sera pas la seule priorité, puisque la société prévoit d'ouvrir 250 nouveaux magasins au cours de l'exercice 2018/19. 

Le PDG a également déclaré que « si nous ne restons pas sur nos gardes, nous pourrions finir par nous rendre la vie plus difficile ». Pour l'année à venir, Bestseller s'attend à « des gains modestes, liés à la récente cession de nos activités au Moyen-Orient, qui sont déficitaires depuis un certain temps ».

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportDenimDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER