×
Publicités
Publié le
20 avr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bestseller veut une traçabilité complète de 25 millions de ses produits

Publié le
20 avr. 2022

L'enseigne Bestseller avait l'an passé pris part avec Kering au "Viscose Traceability Project" piloté par la plateforme de traçabilité indienne TextileGenesis. C'est toujours avec cette dernière que le groupe d'habillement danois se met en quête de tracer l'origine de ses produits jusqu'à la production de fibres cellulosiques et à la culture du coton.


Bestseller


Un champ d'application qui touche 25 millions de produits Bestseller, soit 7% de l'offre du groupe.

Part dont l'entreprise annonce qu'elle devrait grandir rapidement en cas de succès dans l'établissement d'une cartographie claire des productions via TextileGenesis. Cette ambition est notamment justifiée par l'évolution du droit européen, qui rendra obligatoire à compter de 2024 l'établissement d'un passeport digital pour les produits détaillant l'impact durable de ces derniers.

"Nous allons recueillir les données des fournisseurs et, grâce à leur contribution, notre objectif est de créer un système qui soit à la fois réalisable et évolutif pour l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement", explique Pernille Bruun, responsable des matériaux au sein de la chaîne d'approvisionnement mondiale de Bestseller. "Si cette solution fonctionne comme prévu, ce sera un grand pas en avant dans la transparence de la chaîne d'approvisionnement. Grâce à cette plateforme, nous pouvons suivre chaque étape du processus de production, ce qui nous donne accès à des informations dont nous ne disposions pas auparavant et nous permet d'offrir une plus grande transparence à notre entreprise et à nos clients."

TextileGenesis entend rapidement déployer sa solution de traçabilité, basée sur un maillage de données actuellement en développement, chez 400 à 500 fournisseurs mondiaux de la filière textile évoluant sur l'ensemble des étapes de fabrication, de la production de matières premières à la finition en passant par le filage, tissage, tricotage et la façon.

Basée à Bangalore, dans le sud de l'Inde, l'entreprise avait entamé l'an passé un partenariat avec Bestseller, Kering et Zalando, qui ont financé un projet pilote de neuf mois visant à remonter jusqu'à la source de leurs produits en viscose (fibre cellulosique à base de pulpe de bois, ndlr).

Propriétaire des marques Vero Moda, Only, Vila ou encore Jack&Jones, le groupe Bestseller affichait un Ebitda de 620 millions d'euros sur son exercice clos fin juillet 2021, grâce à un chiffre d'affaires ayant atteint 3,55 milliards d'euros (+9%). Le groupe communique régulièrement sur ses investissements dans la mode durable, qu'il s'agisse de fibres régénérées, de matériaux réalisés à partir de champignons, ou de participations dans des spécialistes de la recherche textile.


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com