×
Publié le
16 déc. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bientôt des Primark à Saint-Etienne, Grenoble et Nantes

Publié le
16 déc. 2020

Déjà à la tête de dix-neuf mégastores en France, Primark devrait rapidement franchir dans la barre symbolique des vingt adresses tricolores. La foncière Klépierre annonce en effet l’installation de l’enseigne de fast-fashion irlandaise dans trois nouvelles villes, à savoir Saint-Etienne, Grenoble et Nantes. Des arrivées souvent attendues de longue date par les fans de shopping à bas prix.


A chaque inauguration, l'enseigne attire les foules. - Primark


Si aucune date précise n’est encore avancée pour ces trois implantations, leur localisation est donc connue: Primark prendra ses quartiers au sein du centre commercial Centre Deux, situé en centre-ville de Saint-Etienne, qui bénéficiera d’une rénovation; elle s’installera aussi au sein du pôle Grand’Place situé entre Grenoble et Echirolles (qui va lui aussi être modernisé), et du centre commercial Beaulieu sur l’île de Nantes.

Le spécialiste de l’immobilier commercial Klépierre annonce également quatre nouvelles adresses à venir en Italie, un marché où Primark ne comptait jusqu’ici que cinq magasins. Ces inaugurations auront lieu dans les villes de Bologne, Naples, Venise et Turin. 

En dehors de ce partenariat avec la foncière, Primark devrait finaliser en 2021 son arrivée dans deux autres villes françaises: en premier lieu à Cité Europe, à Coquelles (Pas-de-Calais), une ouverture qui devait initialement avoir lieu en 2020, mais aussi à Rouen, un projet qui est en cours de négociation, selon la presse locale. Rappelons qu’elle s'est installée dans l'Hexagone cette année à Noyelles-Godault (Pas-de-Calais), à Strasbourg (Bas-Rhin), à Thiais (Val-de-Marne, centre commercial Belle Epine), et à Plaisir (Yvelines).


Le centre Grand'Place de Grenoble, qi va accueillir Primark, subit une phase de trvavaux qui doit s'achever en 2022. - Klépierre


Accablée par l’émergence du Covid-19, qui a précipité la fermeture de ses points de vente sur de nombreux marchés, l’enseigne aux 384 magasins a généré sur son exercice 2020 - clos le 12 septembre dernier - un chiffre d’affaires de 5,895 milliards de livres (6,530 milliards d’euros), en baisse de 24% par rapport à 2019. Son bénéfice d’exploitation a quant à lui chuté de 62%, pour s’établir à 362 millions de livres (402 millions d’euros).

La crise sanitaire a ébranlé son modèle, qui repose uniquement sur son parc de magasins, puisque la chaîne ne possède pas de site marchand. Elle a un temps étudié l’option de lancer son e-shop mais semble aujourd’hui y avoir renoncé.

"Je pense que le Covid-19 a davantage démontré la force de Primark que sa faiblesse, a affirmé en novembre à Reuters George Weston, le patron du groupe AB Foods, auquel appartient l’enseigne. Ce que nous avons vu avec Primark, c'est que lorsque les gens peuvent effectuer des achats, ils préfèrent le faire chez nous plutôt qu'en ligne." Selon lui, plus de la moitié des clients habituels de l'enseigne n'auraient rien acheté sur internet pendant les confinements, préférant attendre la réouverture des magasins, ce qu’il qualifie de "statistique très rassurante".

Employant plus de 70.000 personnes, la marque fondée en 1969 ne stoppe donc pas ses projets de développement physique: outre sa progression à venir en France et en Italie, Primark a débarqué en Pologne cette année et entend faire prochainement son entrée en République tchèque, à Prague, ainsi qu’en Slovaquie en 2022, en commençant par Bratislava. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com