×
5 691
Fashion Jobs
Publicités

Bijorhca joue la carte de l’influence et des réseaux sociaux

Publié le
today 15 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ce vendredi 17 janvier, le salon international du bijou Bijorhca investira pour quatre jours le hall 7.1 de Paris Expo porte de Versailles. L’évènement professionnel réunira plus de 250 exposants : des spécialistes des matières premières, en passant par des marques de bijoux fantaisie et de bijoux précieux. Mais cette saison, pour gagner en visibilité, Bijorhca s’est adjoint les services de deux jeunes influenceuses : Jade Leboeuf, fille du footballeur Frank Leboeuf, qui partage sa vie entre le mannequinat et son métier d’influenceuse et qui fédère près de 100 000 abonnés sur Instagram, et Pia Moubayed une parisienne de 24 ans suivie par plus de 72 000 personnes.


Jade Leboeuf une des deux ambassadrices du salon Bijorhca - Instagram


Le temps du salon, les jeunes femmes joueront les ambassadrices de Bijorhca entrainant leurs abonnés dans les coulisses de l'évènement : « Cela nous permet de toucher un peu plus le consommateur final et de lui faire découvrir de nouvelles marques pour qu’il se rende ensuite chez les détaillants les demander. La distribution est en pleine mutation, nous devons suivre », détaille Marine Devos, directrice du salon Bijorhca.

Le salon organisé par Reed Expositions France semble donc vouloir donner un coup de boost à sa visibilité, mais son travail aux côtés des influenceurs n’est pas nouveau. En effet Bijorhca, qui compte sur son propre compte Instagram un peu plus de 11 000 « followers » avait déjà noué un partenariat avec la plateforme spécialisée dans la micro-influence Hivency afin de faire venir des acteurs des réseaux sociaux dans ses allées.

Outre les marques de bijoux, les influenceurs pourront également faire découvrir à leurs abonnés les savoir-faire gravitant autour du bijou. Bijorhca réunira en effet différents corps de métiers, comme une souffleuse de perles en pierre, qui tous ensemble à l’occasion du salon créeront une pièce unique. Une métaphore pour dire « qu’on est plus fort ensemble », explique Marine Devos.

A l’image de la mode, le marché de la bijouterie horlogerie reste en effet chahuté. Selon Francéclat, le comité professionnel de développement de l’horlogerie, de la bijouterie et de la joaillerie, les ventes du secteur français se sont élevées à 5,5 milliards d’euros en 2018, en baisse de 2 % et impactées notamment par le mouvement des Gilets jaunes.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com