×
Publicités
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
29 avr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bijoux de couture et vêtements des années 1980 vendus aux enchères en juillet

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
29 avr. 2016

Dans le cadre de sa vente Haute Couture, le nouveau département Hermès Vintage & Fashion Arts d'Artcurial mettra aux enchères, le 4 juillet prochain, deux collections privées. Seront éparpillés une collection de bijoux haute couture, des pièces réalisées à la demande des couturiers pour accessoiriser leurs collections, mais aussi des modèles présentés lors des défilés d'Elisabeth de Senneville, styliste qui a fortement marqué la mode des années 1980.



Collectionneurs et passionnés de mode et de haute couture pourront se disputer pas moins d'une centaine de bijoux provenant des plus grandes maisons, dont Chanel et Dior, ainsi que 130 pièces issues des archives personnelles d'Elisabeth de Senneville. Deux collections privées qui seront accompagnées de malles Louis Vuitton, de maroquinerie Chanel, et de robes haute couture signées Christian Dior, Pierre Cardin, Nina Ricci, Yves Saint Laurent ou encore Paul Poiret.

Bijoux de couture Chanel, Dior ou Givenchy

Le public a l'habitude d'entendre parler de bijoux et de pièces de joaillerie ou de haute joaillerie, mais que sont les bijoux de couture ? Apparus dès la seconde moitié des années 1930, les bijoux de couture ou bijoux de parurier connaissent un déclin à la fin des années 1970. Durant près de quatre décennies, il permet d'accessoiriser les collections des plus grands couturiers, avec qui les paruriers travaillent en étroite collaboration, et n'est réalisé qu'en petites séries pour une poignée de clientes privilégiées.

La maison Artcurial dispersera aux enchères une centaine de pièces issues de la collection « Ciel mes bijoux », comprenant notamment des pièces signées Roger Jean-Pierre, Maison Gripoix, Roger Scemama, Robert Goossens pour Christian Dior,  Balenciaga, Chanel ou encore Givenchy.

Icône de la mode des années 1980

Autre collection privée à tenter de dénicher : quelque 130 pièces directement issues des archives de la créatrice Elisabeth de Senneville, qui a fortement marqué les années 1980. Les amateurs de mode rétro pourront acquérir des robes en molleton ou coton gratté imprimées « romans photos » ou « meubles », ainsi que des sweaters, des manteaux, et des vestes réalisées à partir de tissus techniques.

« 40 ans après, le travail d'Elisabeth de Senneville s'avère être extrêmement visionnaire. Elle avait pointé du doigt une des problématiques de notre époque, l'écran, et le digital plus généralement. Nous sommes heureux d'inaugurer le nouveau département Hermès Vintage & Fashion Arts avec cette vente monographique qui célèbre un esprit avant-garde artistique et expérimentale d'une sincérité absolue », souligne Pénélope Blanckaert, nouvelle directrice de ce département d'Artcurial.

Les différentes pièces de cette vente aux enchères seront exposées entre le 1er et le 4 juillet 2016 au sein de la maison Artcurial, située au 7, rond-point des Champs-Elysées (Paris VIIIe).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 AFP-Relaxnews.