Billabong : les actionnaires approuvent la reprise par Boardriders

C'est officiel... enfin presque. Sauf imprévu, Boardriders devrait prendre le contrôle de l'équipementier australien Billabong, le 24 avril, après que ses actionnaires ont approuvé son rachat.


Australie : les actionnaires de Billabong approuvent sa reprise par Boardriders

Sa première offre, qui s'élevait à 1,00 dollar australien par action, avait été critiquée par certains analystes et investisseurs qui la trouvaient trop basse : Boardriders avait fini par la gonfler à 1,05 dollar australien avant de rencontrer les actionnaires de Billabong mercredi. Offre suffisante pour réunir les 75 % de votes favorables.

Plusieurs voix sont encore discordantes et même ceux qui étaient en faveur de l'accord ne l'ont pas forcément vu comme particulièrement avantageux - mais les analystes ayant averti que l'alternative était la faillite de Billabong, les actionnaires ont dû affronter la perte de leurs investissements tous ensemble.

L'offre finale représente une prime de 34,6 % par rapport au prix de clôture de Billabong la veille de l'annonce de la première offre de Boardriders au mois de janvier dernier. Le nouveau propriétaire, le fonds américain Oaktree, contrôlait déjà 20 % de Billabong ; il bénéficiait en outre du soutien de Gordon Merchant, fondateur et président exécutif de la marque d'équipements de surf, ainsi que des actionnaires majoritaires Ryder Capital et Adam Smith Asset Management : les actionnaires mécontents n'auraient pas eu la tâche facile s'ils avaient voulu bloquer la transaction.

Boardriders, qui contrôle également les marques Quiksilver, Roxy et DC Shoes, a déclaré qu'il s'agissait de la meilleure marche à suivre.

Son PDG, Dave Tanner, qui a pris la suite de Pierre Agnès, disparu en mer le 30 janvier, a commenté : « Nous croyons que cette transaction représente la meilleure solution pour toutes les parties impliquées - actionnaires, employés, revendeurs et clients. Nous sommes ravis que les actionnaires de Billabong s'en soient rendu compte et aient approuvé notre offre. Nous franchissons une étape importante, et nous nous rapprochons de notre objectif : créer le premier groupe d'équipementiers de sports extrêmes du monde. Nous sommes impatients de réunir les communautés de Billabong et de Boardriders, et construire des fondations solides pour promouvoir et développer le secteur des sports extrêmes ».

La transaction devrait être close autour du 24 avril, en fonction des approbations finales.

Billabong a enregistré une perte semestrielle de 18,4 millions de dollars australiens (11,4 millions d'euros) au mois de février. La marque avait averti à l'époque que si l'accord n'avait pas lieu avec Boardriders, elle pourrait être forcée de diluer les participations de ses actionnaires en organisant une levée de fonds ou de vendre des actifs en raison de son importante dette, qui s'élevait à 138,6 millions de dollars australiens (85,9 millions d'euros). 

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

SportBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER