Bimba y Lola place l'ancien patron d’Esprit à sa tête et stoppe le processus de vente

Nouvelles têtes et nouveaux projets pour Bimba y Lola. La marque de textile espagnole vient d’annoncer la nomination de José Manuel Martínez Gutiérrez au poste de PDG. Il sera donc en charge de piloter le nouveau plan stratégique de l’entreprise pour les cinq prochaines années, dans le but de devenir un acteur stratégique au niveau mondial.


Bimba y Lola Instagram

La griffe fondée par les soeurs María et Uxía Domínguez aurait également mis le holà au processus de vente engagé depuis plusieurs mois. Selon des sources de la société, "la société n'est dans aucun processus de vente" dit-on désormais. La raison pour laquelle Bimba et Lola auraient mis de côté les offres déjà reçues serait, comme le rapporte El Economista, le prix élevé demandé par les soeurs, qui se situerait entre 400 et 500 millions d'euros. Une mise trop importante aux yeux des candidats, parmi lesquels le fonds Permira, que l'on disait le plus avancé. C'est la deuxième fois en quelques années que Bimba y Lola se met en vente pour finalement renoncer avant la finalisation d'un accord.

Un revirement qui n'est certainement pas étranger au changement de pilote qui vient d'avoir lieu. La nomination de José Manuel Martínez Gutiérrez en tant que nouveau PDG à la tête de la société intervient trois jours à peine après l’annonce du départ de son prédécesseur, Nicolás Corral, qui quitte la marque pour rejoindre Acciona.

José Manuel Martínez Gutiérrez est loin d’être un débutant. Ce vétéran dispose de plus de 15 ans d’expérience dans la mode et le retail, et il a passé les six dernières années de sa carrière au poste de PDG d’Esprit. Il avait auparavant officié pendant neuf ans à divers postes du groupe Inditex. Aux côtés des deux fondatrices de l’entreprise, María et Uxía Domínguez, José Manuel Martínez sera chargé de superviser le bon déroulement du plan stratégique de la société de 2018 à 2022, qui se concentre sur plusieurs axes.

Le premier point stratégique pour l’entreprise est l’accélération de son internationalisation. Depuis ses premières ouvertures en Espagne et au Portugal en 2006, Bimba y Lola conquiert petit à petit les marchés étrangers et est actuellement présente physiquement dans 14 pays. L’Italie est le dernier en date, avec l’ouverture d’une première boutique à Rome la semaine dernière.

Et Bimba y Lola compte bien renforcer sa présence dans le pays, ainsi qu’en France et au Mexique. La marque prévoit aussi de faire son entrée sur « certains des marchés les plus grands et attractifs au monde », selon des informations publiées dans un communiqué. Pour ce faire, la firme va développer son réseau, qui compte actuellement 249 boutiques dans le monde entier, et va réaliser « un important effort de croissance » centré sur les marchés étrangers.

L’omnicanal est un autre des axes stratégiques de la marque pour les cinq prochaines années. Bimba y Lola, qui vend déjà sur Internet dans une trentaine de pays, continuera à monter des projets dans le secteur digital et à développer sa présence en ligne.

La marque parie enfin sur le renforcement de ses effectifs. Le nouveau PDG sera ainsi à la tête d’une équipe de 1 340 employés. Selon un communiqué, la marque entend poursuivre les recrutements et créer de nouveaux postes.

Mais le recrutement de José Manuel Martínez Gutiérrez n’est pas le seul changement à la tête de l’entreprise, qui va se doter d’un conseil d’administration. Il sera le plus important organe de décision de la société et permettra d’incorporer des professionnels indépendants qui accompagneront les sœurs Domínguez et le nouveau PDG dans la gestion de l’entreprise.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER