Bimba y Lola repart à la conquête des fonds

Bimba y Lola cherche son nouveau propriétaire. Le média économique espagnol El Independiente annonce ainsi ce 9 février que la banque Morgan Stanley, missionnée depuis plusieurs mois, a commencé à démarcher des fonds d'investissement internationaux en vue de prendre une part majoritaire de son capital.


Collection printemps-été 2018 - Bimba y Lola

Toujours selon El Independiente, la griffe de luxe accessible ciblerait des fonds tels que Bain Capital, Pai, Permira, CVC, Carlyle et TowerBrook, et leur proposerait de prendre 70 % du capital, avec pour condition le maintien de l'équipe dirigeante et notamment des fondatrices, María et Uxía Domínguez. Une opération qui, si elle aboutissait, pourrait valoriser la griffe à 450 millions d'euros.

La recherche d'un nouvel actionnaire majoritaire n'est pas un fait nouveau pour la marque espagnole. En 2013 déjà, Bimba y Lola avait été en discussions avancées avec L Catterton (ex-L Capital), sans que celles-ci n'aboutissent finalement. La griffe n'a donc pas abandonné l'idée d'une potentielle revente en vue de soutenir son développement.

Car Bimba y Lola a changé de dimension ces dernières années, avec un développement qui nécessite pour se poursuivre, notamment sur le plan de l'expansion internationale, une nouvelle assise financière. La croissance est forte pour la griffe féminine, puisqu'elle avait clos l'exercice 2016/17 fin février sur une hausse de 31,7 % de son chiffre d'affaires, à 152,4 millions d'euros, et a revendiqué une progression de 24 % au premier semestre de l'exercice en cours.

La marque tablerait sur un chiffre d'affaires de 180 millions d'euros en 2018 et 35 millions d'euros d'EBITDA, selon la presse espagnole. Elle a ouvert des dizaines de points de vente en propre ces dernières saisons, qu'il s'agisse de boutiques monomarques ou de concessions en grands magasins, leur nombre approchant désormais les 250.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER