Bisous Skateboards cherche à rider hors de l'Hexagone

Le nom est malin et fort bien trouvé. Il est même étonnant de ne pas l’avoir vu débarquer avant. Bisous avait pour voisin le trio du label de glisse bordelais Rave sur l'édition de juin dernier du salon Man à Paris. Ici, l’histoire est née en 2017 à Montpellier sous la houlette de Théo Monelli et Laurent Pastor.


Le dernier salon Man devrait permettre à Bisous de trouver des revendeurs à l'export - DR

Théo Monelli connaît le secteur puisqu’il est manager et acheteur du magasin People’s Rag de Montpellier, tandis que son associé était dans le milieu de la musique. People’s Rag a d’ailleurs accueilli un pop-up Bisous à la rentrée 2018.  

Depuis deux ans, les deux fondateurs ont commencé à constituer une communauté de riders, dont ils font partie, portant les couleurs de leur marque. Sur les réseaux sociaux, on peut suivre les messages qu’ils apposent sur leurs vêtements, tel ce « Date me please », ou les hommages comme celui dédié à la chanteuse Lizzy Mercier Descloux. Pour le printemps-été 2020, leur collection développe des tee-shirts, des sweats, des chemises, des chaussettes, des casquettes et des skates.


Le pop-up Bisous présenté en septembre dernier chez People's Rag à Montpellier - DR

La collection automne-hiver 2019-2020 sera distribuée chez une dizaine de revendeurs en France mais ce chiffre est amené à augmenter au regard des bons contacts pris sur le dernier salon Man à Paris où elle exposait pour la première fois. Les fondateurs ont reçu la visite d’acheteurs japonais, coréens, anglais, russes, italiens ou encore dubaïotes qui se sont montrés intéressés. Et comme il n’y a pas que le skate dans la vie, Bisous dévoilera une capsule en collaboration avec Rave l’année prochaine, à l’occasion de l’Euro 2020.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER