×
5 787
Fashion Jobs
Publicités

Blancheporte voit la vie en couleurs avec l'illustratrice Séverine Monsonégo

Publié le
today 13 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors qu’elle prépare une collection de sacs et accessoires confectionnée à partir de linge invendu, qui sera commercialisée au printemps 2020, l’entreprise nordiste Blancheporte annonce une collaboration haute en couleur et en diversité de produits avec la marque de décoration Oelwein, créée en 2013 par l’illustratrice française Séverine Monsonégo. Mise en vente au mois de janvier 2020 de cette ligne mode et maison, qui sont les deux spécialités de Blancheporte.


Dominante de teintes pêche, bleu et corail pour cette collaboration - Blancheporte


C’est l’univers foisonnant et vitaminé de la dessinatrice qu’est allé chercher le véadiste pour dynamiser le vestiaire et l’intérieur de ses clients cet hiver. Cette collection de 23 pièces se compose de sweats, tee-shirts, chaussettes et charentaises au rayon prêt-à-porter, et de torchons, housse de couette, coussin et tablier, côté linge de maison. Des modèles rehaussés d’imprimés agrumes, de rayures ou de formules qui sentent bon la bonne humeur comme « La vie douce ».


Séverine Monsonégo affectionne les graphismes enjoués. - Blancheporte


"J'avais envie d'une collection qui raconte la douceur des matins passés ensemble, l’amour fou, la vie, décrit Séverine Monsonégo. Ça m'a donné envie d'oranges, de cerises et de couleurs des vacances : un corail délavé au soleil, le gris chiné d'un sweat qu'on adore porter, un orange vitaminé, un rose tendre et un rouge qui booste - association que l'on retrouve souvent dans mon travail - et un bleu marine, classique. » Les prix de cette ligne s’échelonnent entre 4,99 et 32,99 euros, s’inscrivant dans les standards accessibles du distributeur.

Acteur historique de la vente à distance (né de la fondation en 1806 d’une usine textile à Tourcoing), Blancheporte tente de dynamiser son activité depuis trois ans et son rachat par Franck Duriez et trois membres de la direction de l’époque au groupe 3SI. La société revendique des ventes ayant atteint 172 millions d’euros en 2018 (+0,5 %), dont 60 % générés sur le web. Une enveloppe de 12 millions d’euros d’investissements est prévue sur la période 2019-2021, dont 7 millions pour la refonte des systèmes d’information et 5 millions consacrés aux campagnes de publicité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com