×
Publicités
Par
AFP
Publié le
12 févr. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bohème et maxi, New York démarre une Fashion Week qui déménage

Par
AFP
Publié le
12 févr. 2015

Bohème raffinée chez BCBGMAXAZRIA et longues ampleurs déstructurées chez Nicholas K, la Fashion Week de New York a démarré jeudi sur les chapeaux de roue son marathon de plus de 350 défilés et présentations, qui attirent chaque saison des dizaines de milliers de personnes.

BCBG by Max Azria - Spring-Summer2015 - Womenswear - New York - Pixel Formula


Coach était aussi au menu pour une présentation très fourrure, ainsi qu'un Desigual toujours fleuri, inspiré cette saison par un voyage en Afrique, ou encore Richard Chai, Tome, Tadashi Shoji et Honor.

L'attraction célébrité du jour était le rappeur et producteur Kanye West, qui, après son coup de gueule dimanche aux Grammys, devait dévoiler une nouvelle chaussure en collaboration avec Adidas, à l'issue d'un compte à rebours très suivi sur Internet.

Jeudi matin, l'heure était plutôt à la bohème élégante, avec des robes tuniques à larges manches, des franges et de grands manteaux rehaussés de broderies et de fourrure chez BCBGMAXZRIA, qui traditionnellement est l'un des premiers à défiler au Lincoln Center. La cuissarde était à l'honneur, cédant parfois la place à une petite bottine accentuée de fourrure, pour une collection aux couleurs chaudes et rassurantes pour affronter l'hiver : blanches, brunes, rouges.

Nicholas K - Spring-Summer2015 - Womenswear - New York - Pixel Formula


Le duo Nicholas K qui présentait une ligne exclusivement féminine, contrairement à sa mixité habituelle, était lui résolument dans le « maxi », maxi-manteaux, maxi-capes destructurées et hauts parfois fendus jusqu'au nombril, le tout décliné en noir, rouille et gris, avec de curieux petits casques de cuir façon romain.

Années 1960 et 1970

La Fashion Week s'est ouverte en pleine mutation, avec un déménagement imminent - vers une destination encore inconnue -, l'arrivée cet été d'une semaine consacrée à l'homme et une fusion attendue avec sa petite concurrente MADE Fashion week, qui a lieu en même temps.

Parmi les rendez-vous les plus attendus, Peter Copping présentera mardi prochain sa première collection pour Oscar de la Renta, qui l'avait nommé directeur artistique peu avant son décès en octobre dernier.

Alexander Wang, Jason Wu, Marc Jacobs, Tommy Hilfiger, Ralph Lauren, Lacoste, Calvin Klein, Diane Von Furstenberg, Proenza Schouler, Altuzarra, Donna Karan, Prabal Gurung, Vera Wang, Michael Kors, Rodarte, Victoria Beckham, ou encore Zac Posen sont parmi les créateurs les plus connus de cette semaine, qui va aussi permettre à une quinzaine de designers de faire leurs premiers pas, dont Thomas Wylde Maison, Ready to Fish ou Thaddeus O'Neil. Les années 1960 et 1970 devraient y revenir en force, notamment chez Tommy Hilfiger, Joie, Rachel Zoe ou Pamella Roland.

Le glamour de la nuit new-yorkaise a par ailleurs inspiré Gilles Mendel, Marrakech et Chelsea pour Tory Burch, Venise pour Zang Toi, la nuit et le jour pour Michael Kors, la culture africaine pour Creatures of the wind, le désir pour Jason Wu, et un rêve d'opium pour Marchesa.

C'est aussi la dernière fois que la Mercedes-Benz Fashion week (MBFW, son nom officiel jusqu'à présent) se produit sous les tentes du Lincoln Center. Le bail n'a pas été renouvelé, après une plainte en justice contre les dégâts causés au parc dans lequel elles s'installaient.

Beaucoup de créateurs les avaient de toute façon désertées, n'en aimant pas l'atmosphère. Un quart seulement des défilés et présentations s'y produisent cette semaine, les autres se tenant un peu partout dans Manhattan.

La semaine de la mode new-yorkaise a un impact économique annuel de quelque 900 millions de dollars, plus que le marathon de New York, le Superbowl ou l'US Open de tennis, selon une récente étude de la New York City Economic Development Corporation.

Plus de 230.000 personnes participent aux défilés de février et septembre, selon cette étude. Le secteur de la mode emploie plus de 180.000 personnes à New York, et plus de 900 entreprises de mode sont basées à New York.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.