×
Publicités
Publié le
18 déc. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bonhomme : des foulards qui dévoilent de véritables cartes d’évasion

Publié le
18 déc. 2017

Pierre et Clémence Brissonnet, les fondateurs de Bonhomme, aiment chiner. C’est donc au hasard de leurs pérégrinations qu’ils sont tombés sur plusieurs stocks de ces drôles de foulards aux imprimés cartographiques. Au-delà du support à fantasmes que représentent ces vieilles cartes, le couple a découvert une histoire digne d’un roman de Ian Fleming. En effet, durant la Seconde Guerre mondiale, un pilote émérite de la Royal Air Force développa une série d’objets afin d’aider les futurs prisonniers à s’évader. C’est ainsi que le foulard d’évasion a vu le jour : facile à cacher, solide et dépliable comme si de rien n'était.


Les foulards Bonhomme : un support à l'évasion - Olivier Marty


Le couple a ainsi récupéré deux lots de foulards : l’un datant des années 1950-60 en pleine guerre froide, l’autre de la Seconde Guerre mondiale. Les cartes nous emmènent aussi bien dans l’ex-Indochine qu’en Europe du Nord, pour retrouver son chemin entre la capitale de la Suède, Helsinki, et la ville norvégienne de Trondheim.

Dotés à l’origine de bord franc, ces foulards ont été confiés à un atelier français sous label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) pour l’ensemble des finitions : ourlet, griffe et point de bourdon. La marque, qui a vu le jour en mars 2016, est diffusée pour l'heure dans une dizaine de points de vente en France et à l’international.

Bonhomme mise sur des collaborations pour se diversifier. La première prendra la forme de chemisiers et de robes pour la griffe féminine Mazarine début 2018. D’autres partenariats sont en cours de discussion.

Quant au nom de la marque, il n’a rien à voir avec son genre puisqu’elle est mixte. Il s’agit juste du nom de jeune fille de Clémence Brissonnet. Son aïeul, Emmanuel Alphonse Bonhomme, tenait une boutique de confection dans les années 1870. Il a légué à sa famille un recueil exclusif de dessins sur soie, graphiques et très actuels. Cette mine servira d’inspiration pour la prochaine série de foulards Bonhomme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com