×
Publié le
31 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bonne Gueule s’installe à Lille

Publié le
31 mai 2021

A quelques dizaines de mètres de la Vieille Bourse, au cœur du Vieux-Lille, c’est au numéro 16 de la rue Lepelletier que Bonne Gueule a installé son cinquième magasin français.


Briques locales au sol, matériaux naturels, mobilier chiné et upcycling pour les cabines d'essayage sont au programme de la boutique lilloise - Bonne Gueule


Un emplacement idéal pour la marque tricolore fondée en 2004 sur le net dans la sillage du site éponyme de conseil en mode pour les hommes. Un emplacement central dans un axe où la DNVB côtoie le détaillant multimarque Keitel, Longchamp, Carhartt WIP et Café Coton comme les chausseurs Loding ou la Botte Chantilly, les spécialistes de la cosmétique Rituals et Bobby Browns ou encore un magasin Seiko. Un environnement qui correspond au positionnement premium de la marque.

Après Paris, avec deux adresses, Bordeaux et Lyon, Bonne Gueule peut ouvrir cette adresse nordiste sur 80 mètres carrés après plusieurs confinements et de nombreux mois de travaux. "Nous avons mis un an pour ouvrir le magasin, entre la remise des clés et l’inauguration, se rappelle Geoffrey Bruyère, cofondateur de la société et directeur général. Pour obtenir ce que nous souhaitions en supprimant les installations des précédents locataires des lieux, nous avons dû faire tomber des cheminées, faire installer des poutres en acier dans le bâtiment, déposer le toit de la boutique, assainir la cave… Nous sommes très heureux de pouvoir enfin célébrer son ouverture."


Bonne Gueule


Bonne Gueule a fait appel au cabinet d’architectes Rowin Atelier qui s’est inspiré du principe japonais wabi-sabi en laissant apparaître les matériaux bruts, naturels, et en laissant la marque du temps et de l’usage de l’homme opérer.

A l’intérieur du magasin, les collections de Bonne Gueule sont présentées dans un environnement travaillé, faisant appel pour ses sols aux briques de la briqueterie Lamour, qui produit dans la région lilloise, ou encore aux manufactures Catry pour l’habillage de ses salons. Ses cabines d’essayage ont été imaginées par Jeanne Goutelle, artiste qui a dans sa démarche d’upcycling utilisé les chutes de production des vêtements Bonne Gueule pour habiller les trois cabines.

Un environnement qui doit rendre l’expérience en magasin unique, avec en outre la possibilité pour les clients d’avoir un rendez-vous personnalisé. Un lien direct avec le blog de conseil via lequel Benoît Wojtenka et Geoffrey Bruyère ont débuté sur le net en 2007.

Un modèle qui sera déployé également dans les prochaines ouvertures de la marque. Bonne Gueule a déjà signé pour le second semestre des magasins à Nantes, Rennes et Strasbourg.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com