×
Publicités
Publié le
25 sept. 2009
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bonne session pour le Silmo

Publié le
25 sept. 2009

En France, le marché de l’optique est évalué à 5,5 milliards d’euros et les dépenses d’optique représentaient 4,537 milliards d’euros*. Salon de la filière optique-lunetterie leader depuis plus de 40 ans, le Silmo – qui s’est tenu Porte De Versailles du 17 au 20 septembre derniers – n’hésite pas à rappeler ses chiffres, témoins du rayonnement du secteur sur le territoire national.

32 000 visiteurs ont répondu présents tandis que, la répartition des visiteurs français et internationaux reste inchangée soit respectivement 49% et 51%.

Silmo
Silmo septembre 2009

Bilan des exposants :

Sur le stand de la marque Linkskin, qui a obtenu le Silmo d’Or développement durable, Virginie Lacroix, chef de produit et Brigitte Mitifiot, sales&marketing manager se réjouissent de constater « une ambiance très agréable. Nous nous attendions à de la morosité, comme celle ressentie sur le salon Mido (à Milan). Ici il y a plus d’entrain, plus de passages. Le Silom nous permet de voir nos clients européens, asiatiques et américains, de montrer l’évolution de notre société, de rechercher des distributeurs dans les pays scandinaves, de prendre la température par rapport à notre collection. Il y a aussi beaucoup de demandes de magasins motivés par la lunette écologique ».

Silmo
Paire Linkskin lunettes écologique modèle 2009

Carlo Cecchella, directeur international des ventes de Luxottica Group, rencontré sur le stand d’Oliver Peoples (Stella McCartney, Paul Smith…) souligne l’importance du Silmo, salon « historiquement lié au milieu de l’optique. C’est aussi un moment pour pérenniser notre relationnel avec les clients, c’est le rendez-vous général de l’année ainsi qu’une opportunité de plus de business. On remarque à cause du climat économique, une baisse de l’affluence. il y a beaucoup de Français, mais aussi des Espagnols, des Belges, des Hollandais, des Suisses, des Asiatiques et des acheteurs venus de l’Europe de l’Est. Il y a ceux qui viennent acheter, et d'autres qui préfèrent rester discrets et passer leur commande plus tard ».

Chez Kirk Originals, le stand ne désemplit pas. Et pourtant avec son produit, ses formes et ses couleurs si particulières, on aura pu croire à la frilosité des opticiens. Bonne surprise, ils sont nombreux à prendre le risque. « Il nous faut des opticiens intelligents, qui aiment nos lunettes et adhèrent à notre discours, à notre esprit. Dans ce contexte, ils ont deux choix : baisser leur prix, ou proposer un produit différent, original, et c’est là où nous intervenons », explique avec enthousiasme Jason Kirk, directeur de la marque.

L’engouement se ressent aussi chez Mykita. Son CEO, Moritz Krueger fait un bilan « très positif. Le Silmo nous permet d’avoir un feedback international sur nos collections. En général un bon Silmo augure une belle saison. Et là, on peut entrevoir notre meilleure saison », nous dit-il. Une excellente nouvelle pour cette marque déjà présente dans 2000 points de vente de par le monde et qui vient juste d'inaugurer sa première boutique à Paris.

Silmo
Modèle Kirk Originals

Animations et tendances :

Cette année, le rendez-vous était réparti entre le hall 1 (montures optiques et solaires, verres, contactologie, machines, basse vision, équipements, technologie), le hall 2.2 (les enseignes, groupements d’opticiens) et le hall 3 (les marques créateurs et designers).

« Pour cette nouvelle édition, nous avons imaginé un atelier merchandising, note
Guy Charlot, Président du mondial de l’optique. Sur un espace ouvert et avec une scénographie dynamique, l’Atelier Merchandising a quant à lui présenté des concepts d’aménagements de vitrines très inspirants». Enfin, un atelier animé par une vitrine interactive « Fitting Box » permettait aux clients d’essayer une sélection de lunettes via un écran.

Trois grandes tendances, décryptées par Carlin International, soufflent sur le salon :

- La culture Vision qui réinvente l’art du métissage urbain avec une confrontation pacifique des esthétiques et des styles. Ses couleurs de prédilections vont du rouge laqué au vert lumineux en passant par le bleu nuit ou encore bleu faïence et jaune Pétard. Côté formes, la géométrie, la structure, la netteté dominent et entrent en dialogue avec des matières plastique avec des effets de surface, des ajouts de tags, de collages pour un résultat joyeux libéré des contraintes, explique-t-on au sein du Silmo.

- Le Retour aux Sources cultive l’art de l’authentique, d’une naturalité postmoderne s’inscrivant dans une certaine idée du développement durable. Ici, place aux teintes sable, beige doré, crème fouettée, jaune anisé et aux formes douces, rondes. Les matières sont elles plutôt brutes, naturelles ou travaillées avec du bois, de la corne, du cuir.

- La Poésie au Pouvoir invite à sortir du tout technologique, à réinventer une esthétique délicate. Le pantone va du blanc, au gris, au vert menthe à l’eau, au jaune pâle ou encore au rose fané. Simplicité et sophistication animent les formes tandis que, les matières font la part belle au plastique et au métal.

« Les tendances sont de plus en plus liées aux changements et évolutions de la société, explique le Silmo. L’univers de l’optique et la lunette en particulier fonctionnent sur la même logique ».

Silmo
Mykita modèles 2009

A noter, pour son édition 2010 (du 23 au 26 septembre), le Silmo changera de lieu. « Notre attitude proactive cherche toujours à aller dans le sens de la profession, précise Guy Charlot, Président du Silmo. Face aux difficultés d’une économie atone, il faut réagir. Nous vivons une période de transition. Aussi, pour 2010, il nous a semblé opportun de le rendre encore plus accueillant, plus efficace. D’où notre décision de nous installer au parc des expositions Paris-Nord Villepinte, à proximité de l’aéroport Charles de Gaule, de la gare TGV CDG2 et au croisement des grands axes routiers. Notre souhait a été aussi d’améliorer le confort des visiteurs et des exposants : nous avons la chance de bénéficier de vastes halls contemporains qui vont permettre à chacun de travailler dans un cadre plus fonctionnel et très qualitatif ».


*(source : Observatoire de l’optique 2008/Bien Vu et Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com