Boohoo affiche des résultats au beau fixe

Avec des revenus en hausse 106 %, une marge brute en croissance de 99 % et un résultat avant impôt en progression de 41 %, le spécialiste de la vente en ligne Boohoo.com affiche sur le premier semestre de son exercice 2017/18, clos fin août, une croissance impressionnante.


Boohoo.com

Dans le détail, les ventes du groupe britannique ont doublé pour atteindre 262,9 millions de livres (306 millions d'euros), tandis que la marge brute s'élève à 99,5 millions de livres (113 millions d'euros). La hausse de 42 % du résultat opérationnel porte ce dernier à 20 millions de livres (22,7 millions d'euros), tandis que le bénéfice avant impôt a atteint 20,3 millions de livres (23,1 millions d'euros).

A travers ces chiffres, l'entreprise démontre que son offre de base se vend toujours aussi bien, tandis que ses lignes spéciales et sa récente offre de produits masculins sont en forte progression. Sa croissance internationale décolle également, en raison notamment de l'ouverture d'un nouveau site de e-commerce en France.

Seule ombre au tableau : le léger retrait de la marge d'EBITDA ajustée, qui s'est fixée à 10,6 %, tandis que le taux de marge s'établit à 53,3 %, en baisse de 200 points de base.

La société a réalisé ces bons résultats en investissant lourdement dans les technologies de l'information et  en marketing, via une présence accrue sur plusieurs types de médias, notamment les réseaux sociaux, les blogs, la télévision, l'affichage en extérieur, l'e-mailing ou encore la réalisation de diverses opérations de marketing direct.

En quelques mois, Boohoo est devenu bien plus que le site e-commerce d'une seule marque qu'il était encore l'an dernier. Il a notamment racheté son concurrent PrettyLittleThing et fait l'acquisition de la marque Nasty Gal.

Alors comment s'en sort sa propre marque ? Pour la première moitié de l'année, les recettes de Boohoo ont augmenté de 43 % (40% à taux de change constant) et atteignent 181,8 millions de livres (206,9 millions d'euros). La croissance des revenus pour la marque devrait augmenter d'environ 30 % sur l'année entière.


Boohoo.com

Du côté de PrettyLittleThing, les recettes ont bondi de 289 % à 72,7 millions de livres (83 millions d'euros). La marque s'attend à une croissance annuelle de 150 %, soit le double des 75 % prévus précédemment. Sa croissance a été aussi forte au Royaume-Uni qu'à l'étranger. Avec la mise en ligne du site en français la société compte huit sites en langues autres que l'anglais.

Dans le même temps, les recettes de la marque Nasty Gal ont atteint 8,4 millions de livres (9,6 millions d'euros). La société s'est dite « ravie par la croissance des ventes en dehors des États-Unis, où Nasty Gal réalisait l'essentiel de son chiffre avant d'être rachetée - cela confirme notre vision sur l'attrait international de la marque ».


Les lignes masculines ont participé aux bons résultats de la société - boohooMan

Face à ces bons résultats, Boohoo a revu à la hausse ses prévisions pour l'année entière. Le groupe prévoit désormais une croissance de 80 % de ses recettes, contre 60% auparavant.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversBeauté - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER