×
5 633
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 mars 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Boohoo: performances satisfaisantes et cours de l’action en hausse

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 mars 2022

Boohoo Group a dévoilé jeudi les derniers chiffres de son activité et réalise des ventes en hausse de 7% au quatrième trimestre par rapport à 2020. Par rapport à 2019, avant la pandémie, elles bondissent de 48%.


Boohoo


Les actions de l’entreprise, sous pression, ont pu profiter d’un répit bienvenu avec une croissance à deux chiffres avant l’ouverture de la bourse. Au cours des derniers mois, leur cote n’avait fait que chuter.

Le quatrième trimestre fiscal de l’entreprise comprend les trois mois clôturés fin février. La comparaison est avantageuse, car à la même période l’an dernier, le Royaume-Uni était confiné, ce qui a largement profité aux spécialistes du e-commerce comme Boohoo.

D’une année sur l’autre, l’entreprise vise une croissance de 14% de ses revenus. Par rapport à 2019, la progression devrait être fulgurante avec +61%. Les chiffres annoncés sont en accord avec les prévisions précédemment publiées.

Les ventes brutes sont en augmentation de 26% au quatrième trimestre par rapport à 2020 et de 57% par rapport à 2019. Cependant, les ventes nettes ont quant à elles souffert de taux de retours plus élevés en raison de la diversification des produits. Ce problème devrait continuer à affecter le premier semestre de l’exercice actuel.

Sur son marché intérieur, au Royaume-Uni, ce groupe à la tête des marques Boohoo, PrettyLittleThing, Nasty Gal, Debenhams et Karen Millen assure que son activité reste solide.

Mais à l’étranger, ses performances sont encore et toujours affectées par les délais de livraison rallongés, résultant des difficultés qui frappent toute la chaîne d’approvisionnement depuis le début de la pandémie. Pour l’entreprise, c’est un problème de taille: comme son nom l’indique, la fast-fashion doit être livrée le plus rapidement possible à ses clientes. Si les délais sont trop longs, celles-ci sont susceptibles de jeter leur dévolu sur des marques plus proches d’elles géographiquement.

Pourtant, l’entreprise a repris le chemin de la croissance à l’étranger au quatrième trimestre, notamment grâce à la vente en gros.

Boohoo révèlera son EBITDA ajusté pour l’année financière entière début mai et table sur un chiffre d’environ 125 millions de livres (119 millions d’euros), qui correspondrait à ses prévisions de décembre.

Son PDG, John Lyttle, affirme: “Le groupe a connu une forte croissance au cours des deux dernières années, ce qui s’est traduit par un gain significatif de parts de marché. Nous sommes convaincus que les difficultés liées à la pandémie sont de nature temporaire, et nous nous concentrons sur le positionnement de notre activité afin d’en tirer le meilleur parti dès que ces difficultés seront surmontées.”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com