Bottega Veneta clôt 2014 avec une hausse à deux chiffres

Bottega Veneta a encore enregistré une très belle année en 2014, en dépit d’un ralentissement en fin de parcours. La deuxième marque de luxe du groupe Kering par la taille, et la première par la rentabilité, a réalisé un chiffre d’affaires de 1,131 milliard d’euros l’an dernier, en hausse de 11,3 % par rapport à l’année précédente (+12,6 % à taux de change constants), annonce la Maison à l’occasion de la publication de ses résultats.

Bottega Veneta, printemps/été 2015 - (Photo: PixelFormula)

Ses ventes ont été toutefois nettement ralenties au 4ème trimestre, progressant de 6,8 % en comparable contre +13,4 % un an plus tôt (+9,6 % à taux de change courant).

La marque a notamment souffert des manifestations à Hong Kong, alors que l’Asie-Pacifique pèse 40 % de son chiffre d’affaires total avec des ventes ayant crû de 10 % en 2014 dans cette région.
 
Du point de vue géographique, Bottega Veneta a continué de maintenir un bon équilibre entre l’Europe, pesant 29 %, où les ventes ont progressé de 10 %, et l’Amérique du Nord avec un poids de 13 % et une hausse des ventes de 9 %. Au Japon, qui représente 14 % du chiffre d’affaires de la griffe, les ventes ont bondi de 17 %.
 
Le résultat opérationnel courant (Ebit) s’affiche pour 2014 à 357 millions d’euros, grimpant de 8 % par rapport à 2013 avec une marge ressortant à 31,6 %. Le résultat brut opérationnel (Ebitda) s’élève quant à lui à 389 millions d’euros (+ 9,6 %).
 
Ces résultats ont été soutenus principalement par les ventes réalisées à travers le canal retail, qui ont augmenté de 10,8 % l’an dernier en comparable. Le réseau de distribution directe, qui représente environ 80 % du chiffre d’affaires total de la griffe, est composé de 236 boutiques en propre contre 221 fin 2013.

La dernière campagne de Bottega Veneta
 
Après la forte expansion retail accompagnée de lourds investissements en 2013, Bottega Veneta a ouvert 15 nouvelles boutiques l’an dernier entre pays émergents et marchés matures, dont de premières implantations à Vienne et Boston.
 
Sur le canal wholesale, la griffe a vu ses ventes bondir de 20 %. La maroquinerie, et en particulier ses célèbres cuirs tressés, constitue toujours la locomotive de Bottega Veneta, réalisant 87 % du chiffre d’affaires total avec une croissance de 14,3 %.
 
Créée en 1966, la marque de maroquinerie implantée dans la région de Vicenze, en Vénétie, a connu une ascension fulgurante depuis son acquisition en 2001 par Kering et l’arrivée, la même année, de l'Allemand Tomas Maier à la direction artistique.

Avec le nouveau CEO Carlo Alberto Beretta, en poste depuis janvier, la griffe compte poursuivre son parcours sans faute, en maintenant le cap de l’excellence et de l’exclusivité, toujours sous la houlette de Tomas Maier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER