×
7 311
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Brandalley : un spécialiste de la gestion de crise prend les rênes

Publié le
today 19 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après le départ en février dernier de Cyril Andrino, qui avait racheté Brandalley en 2014 et était actionnaire phare de la société, un nouvel attelage d'actionnaires individuels issus de l'univers de l'informatique et de la tech, représentés par plusieurs structures comme Model Conseil, Sparta et Retail fast forward, possède aujourd'hui la majorité du capital. Quelques mois après la reprise, la présidence de la société a été confiée à un spécialiste du retournement d'entreprise. Paul-Henri Cécillon prend les rênes du portail, selon les informations de FashionNetworkcom. Le manager a récemment dirigé l’activité française de New Look France.


Paul-Henri Cécillon - DR


Manager de crise au sein de son cabinet spécialisé, Phinancia, Paul-Henri Cécillon a pris officiellement ses fonctions de directeur général et président du conseil d’administration ce mois de juillet. Il avait précédemment été nommé mi-novembre à la tête de New Look France, en mauvaise posture, avant d’annoncer sa mise en vente au mois de mars et d’en expliquer les raisons à FashionNetwork. Par la suite placée en redressement judiciaire, l’enseigne avait finalement été liquidée fin juin.

Quel est donc le projet pour Brandalley ? Contacté par FashionNetwork.com, le nouveau patron explique vouloir « retrouver une dynamique positive » pour une société qui n'est aujourd'hui « pas rentable ». Se montrant optimiste pour redresser la société qui « possède un gros potentiel », Paul-Henri Cécillon fait appel à Jean-Jacques Raillard, autre expert du retail physique et digital. Ce dernier, qui a notamment conseillé Gémo et Lollipops ces dernières années, a, au cours de sa carrière, évolué au sein des réseaux du Printemps, de Bata, mais aussi de l'enseigne Eram. 


Brandalley


Le duo, qui réalise actuellement un audit avant d'opérer de premiers changements, entend poser, d'ici la fin 2019, les premiers jalons du redressement de l'entreprise qui aurait réalisé l'an passé un volume d'affaires d'environ 50 millions d'euros. « Nous allons devoir travailler sur les relations avec les marques et clarifier le positionnement », glisse Paul-Henri Cécillon.

Brandalley revendique quelque 16 millions de membres et 6 millions de visiteurs mensuels, pour une offre de 2 000 marques. L’une des spécificités de Brandalley est de mêler collections en cours et déstockage, aussi bien en ventes permanentes qu’en ventes événementielles. Elle réalise une majorité de son activité sur le marché français, même si elle compte une filiale en Grande-Bretagne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com