×
Publicités
Par
AFP
Publié le
26 juin 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Braquage Harry Winston : 14 personnes déférées au parquet de Paris

Par
AFP
Publié le
26 juin 2009

PARIS, 26 juin 2009 (AFP) - Quatorze personnes ont été déférées au parquet de Paris jeudi 25 et vendredi 26 juin dans l'enquête sur le braquage record (85 millions d'euros) à la joaillerie Harry Winston à Paris, a-t-on appris de source judiciaire.

Harry Winston
Boutique Harry Winston de l'Avenue Montaigne à Paris - Photo : Patrick Kovarik/AFP

Neuf personnes, soupçonnées d'avoir directement participé au vol, ont été déférées au parquet jeudi puis présentées à un juge de la Juridiction inter-régionale spécialisée (Jirs) de Paris qui les a mises en examen pour plusieurs chefs dont "association de malfaiteurs". Elles ont été placées en détention, selon cette source.

Cinq autres personnes ont été pour leur part déférées au parquet vendredi. Elles sont soupçonnées d'avoir participé au recel du butin. Le parquet a pris des réquisitions de placement en détention.

La Brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne avait procédé dimanche et lundi à une série de 32 interpellations de suspects, âgés de 22 à 67 ans, liés au "milieu traditionnel haut de gamme" français, selon une source policière.

Au cours d'une perquisition chez un des suspects, les policiers avaient découvert mercredi une somme de 760.000 euros en espèces, un lance-roquette et un fusil à pompe.

Le braquage avait eu lieu le 4 décembre 2008. Quatre malfaiteurs armés, dont certains étaient déguisés en femmes et connaissaient les noms de certains employés, leur adresse personnelle et l'emplacement exact des coffres-forts, avaient fait main basse sur 85 millions d'euros de bijoux en un quart d'heure dans cette joaillerie de l'avenue Montaigne (VIIIe).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.