×
Par
AFP
Publié le
28 mai 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Brésil : la mode prépare le terrain pour Rio+20

Par
AFP
Publié le
28 mai 2012

RIO DE JANEIRO, 26 mai 2012 (AFP) - Les imprimés floraux, les fruits tropicaux, les pierres et les allusions aquatiques se sont invités dans les collections d'été de la semaine de la mode de Rio de Janeiro, qui à quelques semaines de Rio+20, trouvent l'inspiration dans des thèmes et matières célébrant la nature.

Le compte à rebours de Rio+20, la conférence de l'ONU sur le développement durable, semble avoir réveillé la conscience écologique jusque dans le milieu de la mode. Les défilés de la 21e édition de la Fashion Rio en témoignent.

Au Jockey Club de Rio, où des chapiteaux abritent les défilés, des photos évoquant l'univers de la botanique tapissent les murs. Autour du podium, un décor fait de plantes, feuillages et fleurs, accueillent les invités des vingt-neuf griffes participantes.

"Notre intention est de valoriser l'interaction entre l'environnement et l'être humain", a expliqué Paul Borges, le directeur créatif de l'évènement.

Ce souci pour l'environnement est apparu dans la collection été 2013 de la marque Melk Z-Da, qui s'inspire d'orchidées. Les motifs des vêtements sont faits de pierres et de broderies artisanales qui forment des fleurs.

Le styliste, dont la marque porte le nom, a présenté une collection écologique, faite de matières naturelles et de tissus recyclables, et a parié sur les pièces transparentes en tant que tendance de la nouvelle saison.

"J'ai toujours aimé utiliser des produits naturels. Mais cela coûte cher, c'est moins commercial. On cherche donc de nouvelles manières de faire. Je crois que c'est important de proposer des produits de ce type", a expliqué Melk à l'AFP.

Telma Azevedo, styliste de la marque Cantao, a elle aussi regretté que l'utilisation de produits écologiques et organiques coûte si cher. Elle réclame des subventions gouvernementales pour ceux qui optent pour un stylisme et une production respectueux de l'environnement.

Les stylistes qui choisissent des matières écologiques "sont à la merci d'investissements privés et de la concurrence des produits importés", a déploré Telma Azevedo, qui a présenté une collection sophistiquée et naturelle mêlant la fluidité et la transparence de tissus aériens avec des matières plus lourdes comme le lin. Le bois utilisé pour les accessoires et les chaussures contraste de son côté avec la légèreté exprimée par les vêtements.

La nature enfin a survolé les créations de la marque Agata, qui a choisi de mettre en avant une palette de couleurs allant du bleu au vert. L'élément aquatique occupe une place importante avec la présentation de pièces en fausses peaux de poissons exotiques comme le pirarucu amazonien.

Chez Alessa, ce sont les fleurs qui ont dominé le défilé dans des tons gris ou colorés.

Cette année, le Fashion Rio, qui s'achève samedi, a été avancé de quelques semaines en raison du déroulement de Rio+20, un sommet auquel plus de cent dirigeants mondiaux sont attendus du 20 au 22 juin.Par Leticia Bouyer

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.