×
3 640
Fashion Jobs
Publié le
25 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Brexit: 100.000 emplois en jeu pour le textile européen

Publié le
25 nov. 2020

La confédération européenne du textile-habillement Euratex révèle qu’un “no deal” concernant le Brexit pourrait conduire à la disparition dans le textile-habillement de 100.000 emplois sur le continent, et 27.000 autres au Royaume Uni. Outre les emplois, c’est la production à valeur ajoutée de la filière qui serait également touchée.


Shutterstock


Conduite par la Faculté d’Economie et Business de l’Université de Leuven (Belgique), les pertes de production pour le Royaume-Uni s'élèveraient à 41,8% de sa valeur ajoutée en production. L’Union européenne connaitrait pour sa part une chute de 9,7% de son PIB textile, du fait d’un retour des taxations douanières.

En observant aussi bien l’impact sur la production que sur les emplois, l’analyse établit que les pays les plus touchés seraient l’Irlande, la Belgique, les Pays-Bas, la Suède, la France, le Danemark et la République Tchèque. “Pour l'Irlande et la Belgique, un "no deal" Brexit entraînerait respectivement -23% et -14% de pertes d'emplois dans le secteur et une perte de production de -40% et -25% de la valeur ajoutée de leur secteur”.

En ce qui concerne l’impact sur les emplois européens, sur les 101.756 postes qu’un “no deal” couterait à l’UE, l’Italie serait la plus touchée avec 27.000 postes (27% du total), devant la Roumanie avec 12.000 postes (12%) et et le Portugal avec 11.000 emplois (10%). Suivraient l’Allemagne (9.143 emplois), la France (8.837), l’Espagne (6.468) et la Pologne (6.406). 

Et en cas d’accord, de “soft deal” ? Les conséquences seraient plus réduites, mais pas moins néfastes. L’étude évalue que la situation couterait toujours 4.759 postes et 7,3% de la production à valeur ajoutée du Royaume Uni. Tandis que 17.786 emplois seraient perdus sur le continent, dont la production à valeur ajoutée connaitrait un retrait réduit de 1,7%.


Une usine textile en Bulgarie - Shutterstock



La publication de ces chiffres intervient alors que la fin de la période de transition, fixée au 31 décembre, approche à grands pas et que les oppositions de fond persistent quant aux taxations qui pourraient intervenir entre l’UE et son ancien membre. La filière textile européenne doit de son côté faire face à une activité lourdement impactée cette année par la crise sanitaire. 

La filière européenne du textile-habillement devrait connaitre un recul de 19% de son chiffre d'affaires en 2020, suivi par un rebond de 15% en 2021, selon une analyse menée par Euler Hermes. Euratex avait présenté au printemps les différents points de son plan de relance, destiné à accompagner et à accélérer la reprise d’activité.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com