×
Publicités
Publié le
25 oct. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Brioni poursuit son plan de restructuration

Publié le
25 oct. 2021

Kering poursuit la restructuration de Brioni. Comme annoncé en avril dernier, ce sont bien 320 emplois qui vont être supprimés au sein de la griffe de menswear de luxe, rachetée par le groupe de François-Henri Pinault en 2011. Tous les licenciements ont été confirmés dans les trois sites de production des Abruzzes de Penne, Montebello di Bertona et Civitella Casanova, avec à la clé la fermeture des unités de chemiserie et de maille.


Brad Pitt est l'ambassadeur de la marque - Brioni


Au cours d’une rencontre au sein du ministère italien du Développement économique, en présence des représentants du ministère du Travail, des régions de la Lombardie et des Abruzzes, ainsi que des syndicats, les dirigeants de Brioni ont répété leur d'intention de mettre en oeuvre le plan industriel 2021-2025 visant à rationaliser le coût de la structure et à réorganiser la production.

Brioni souffre depuis quelques années d’une surcapacité de production en raison de la profonde transformation qui a touché le marché de l’habillement formel masculin haut de gamme. La situation s’est aggravée avec la pandémie. Pourtant, comme l’a révélé Kering au cours de la récente publication de ses résultats trimestriels, "Brioni a récupéré au troisième trimestre son niveau de ventes du troisième trimestre 2019", soit son niveau d'avant la pandémie.

Selon les syndicats présents à la réunion, 200 employés du site de Penne, qui accueille depuis toujours les célèbres ateliers des tailleurs de Brioni, ont signé s'engageant à quitter l’entreprise, mais ils devraient rester jusqu’en octobre 2022 bénéficiant jusque-là de l’aide extraordinaire octroyée par l’Etat pour la crise liée au Covid-19.

"Depuis que le groupe Kering a acheté Brioni il s’est seulement préoccupé de rembourser les dettes, sans jamais vraiment proposer un plan de relance pour cette marque italienne historique", déplorent les représentants syndicaux. Conscients de l’actuelle difficile conjoncture économique, ils invitent le groupe français "à investir dans les compétences et la fabrication, qui sont la vraie richesse de cette marque made in Italy". Ils pointent en particulier, "la nécessité d’investissements technologiques qui puissent insérer de manière adéquate l’entreprise au sein du groupe", mettant en garde contre la perte des savoir-faire, qui risque seulement d’appauvrir Brioni".

Dirigée depuis 2020 par Mehdi Benabadji, la marque a confié ses collections depuis septembre 2018 au styliste autrichien Norbert Stumpfl et réalisé une capsule avec la star des plateaux Brad Pitt, qui est aussi son ambassadeur. Elle vient d’ouvrir une boutique à Berverly Hills sur Rodeo Drive, tandis que cet été elle a inauguré à Francfort, en Allemagne, un nouveau concept de magasin baptisé "Brioni Atelier", en référence aux historiques ateliers de couture que la marque est en train de rationaliser drastiquement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com