Brioni s’apprête à réduire ses effectifs d’un tiers

Brioni s’est engagée dans un important plan de restructuration « en raison de sa surcapacité productive ». Touchée par une baisse des ventes, la griffe italienne spécialisée dans le menswear formel de luxe, rachetée par le groupe Kering en 2012, envisage de réduire d’un tiers son effectif total s’élevant à 1 200 personnes.

Brioni, automne/hiver 2016-17 - © PixelFormula

« Il s’agit de licenciements structurels. Cela fait cinq à six ans que les ateliers et le site productif sont en surproduction par rapport à la demande. Nous sommes structurés pour réaliser un nombre de costumes que le marché ne peut plus absorber, ce qui a entraîné une baisse des ventes », explique à FashionMag.com un porte-parole de la griffe.

Les licenciements vont toucher quatre sites de production : trois dans les Abruzzes, en particulier à Penne, où sont implantés depuis toujours les célèbres ateliers des tailleurs de Brioni, et un quatrième près de Bergame, en Lombardie.

Une grève et une manifestation sont programmées ce mercredi 9 mars, date à laquelle la direction de la marque devrait avoir une première rencontre avec les syndicats. Ces derniers ont chiffré autour de 400 personnes le nombre de licenciements qui devraient toucher l’entreprise.

« En sept ans, c’est-à-dire de 2009 à aujourd’hui, plus de 275 emplois ont été perdus au sein de Brioni à Penne, auxquels s’ajoutent 54 emplois supprimés sur d’autres sites », indiquent les syndicats à la presse locale.

Brioni a annoncé début février le départ de son directeur artistique, Brendan Mullane, qui était le premier DA pour l’homme dans l’histoire de la griffe.

Avec le créateur britannique, l’entreprise pilotée par Gianluca Flore avait cherché à rajeunir l’offre Brioni, historiquement très classique, avec une orientation un peu plus fashion. La marque est notamment revenue sur les podiums milanais l’an dernier.

Cette évolution a sans doute dérouté le client traditionnel, sans permettre pour autant à la griffe de conquérir un nouveau public.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER