×
Publicités
Publié le
15 juil. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Brunello Cucinelli, porté par les ventes du menswear au premier semestre

Publié le
15 juil. 2021

Brunelli Cucinelli retrouve un rythme de croisière au premier semestre. La marque de luxe italienne spécialisée dans le cachemire a réalisé entre janvier et juin 2021 un chiffre d’affaires de 313,7 millions d’euros, en hausse de 7,7% (+10% à taux de change constants) par rapport aux six premiers mois de 2019. La progression bondit de 52,9% par rapport à la même période de 2020. Le deuxième trimestre voit notamment une accélération de la croissance de l’ordre de 13,8% par rapport au deuxième trimestre 2019.


Brunello Cucinelli - brunellocucinelli.com


"Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats atteints au cours de ce semestre et encore plus de la grande attention que suscite notre marque", commente le président exécutif et directeur créatif Brunello Cucinelli. "Tous ces éléments, nous permettent d’envisager le second semestre avec un regard neuf, en tablant sur une croissance des ventes pour l’ensemble de l’année 2021 de l’ordre de 20% par rapport à 2020, et d’une croissance tout aussi positive et équilibrée pour 2022, autour de +10%".

L'entreprise, qui vient d'annoncer un partenariat avec Oliver Peoples (Luxottica) dans le segment des lunettes, tire son épingle du jeu grâce, en particulier, aux bons résultats obtenus avec son offre d’habillement masculin. Cette catégorie a enregistré sur la période "une forte accélération" sur le canal de vente directe, "mettant en avant une reprise encore plus rapide par rapport à celle des achats féminins", souligne-t-elle dans un communiqué.

Les collections homme automne-hiver 2021/22 "affichent déjà des chiffres de vente au client final très intéressants, que l’on pourrait considérer quelque peu surprenants en cette période de l’année. La comparaison avec nos clients multimarques confirme cette grande envie de nouveauté de la part de la clientèle masculine, qui nous est souvent décrite comme 'désorientée' face à une composante fashion croissante de l’offre du marché", poursuit la marque.

Cette dernière considère "le cycle denim" dépassé, estimant que l’homme est désormais à la recherche, dans de nombreuses villes, "d’un look encore plus sophistiqué, dans lequel les vestes jouent à nouveau un rôle primordial. Nous imaginons que le plaisir de bien s’habiller repartira aussi du costume, symbole d’élégance par définition, mais nous pensons qu’il doit être réinterprété avec une touche moderne, décontractée et libérée des canons précédents de l’habillement formel".

Du point de vue géographique, Brunello Cucinelli a vu ses ventes augmenter sur tous ses marchés par rapport aux six premiers mois de 2019, à l’exception de l’Italie (-7,5%), à 41 millions d’euros, même si la tendance s’est améliorée au deuxième trimestre dans son marché domestique grâce à la réouverture des boutiques et à la présence accrue de clients dans les principales villes.


La production est entièrement réalisée en Italie - Brunello Cucinelli


Les revenus en Asie ont grimpé de 19,7% à 76,8 millions d’euros, représentant 24,5% du chiffre d’affaires de la société, avec des hausses encore plus marquées dans la Grande Chine. La maison progresse aussi en Europe (hors Italie) pesant 30,6% sur l’ensemble des ventes (43,7% avec l’Italie) avec une augmentation de 9,2% toujours par rapport au premier semestre 2019, à 95,9 millions d’euros.

La clientèle locale a permis de réaliser de solides performances, en particulier dans la Fédération russe, en Europe centrale et du Nord et en général dans les villes de taille moyenne à travers l’Europe. La progression dans les Amériques s’affiche quant à elle à +5,1% à 99,9 millions d’euros.

Au premier semestre 2021, les ventes au détail ont augmenté de 10,3% à 165,3 millions d’euros, par rapport au premier semestre 2019, représentant 52,7% du chiffre d'affaires (+16,6% au deuxième trimestre). Au 30 juin, le réseau de vente au détail comptait 112 boutiques, contre 107 boutiques à la fin juin de l’année dernière. Le canal de la vente en gros a progressé de 4,9% à 148,3 millions d’euros par rapport au premier semestre 2019.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com