×
Publicités

Bruno Saint Hilaire double son réseau par la croissance externe

Auteur :
Publié le
today 11 mars 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après avoir acheté sept boutiques du réseau de l’enseigne Voodoo en décembre dernier, Bruno Saint Hilaire double la mise avec Sym. La marque de prêt-à-porter pour femme et homme a acquis, dans le cadre d’une offre conjointe avec son fournisseur de matières, la société bulgare E. Miroglio, quatorze magasins Sym à la barre du tribunal de commerce de Bobigny. Cette griffe, spécialisée dans le vêtement féminin, était en redressement judiciaire depuis juillet 2018. E. Miroglio (pour Edoardo Miroglio, son fondateur, membre de la famille Miroglio, qui possède le groupe italien textile Miroglio) s’est quant à lui porté acquéreur de 24 boutiques Sym.
 

Bruno Saint Hilaire poursuit l’accroissement de son réseau en France - Bruno Saint Hilaire


« Nous allons transformer progressivement ces quatorze magasins Sym en adresses Bruno Saint Hilaire, une fois que les stocks seront épuisés. Nous avons ciblé des villes moyennes où nous ne sommes plus distribués depuis longtemps pour pallier une distribution multimarque de plus en plus difficile. Nous veillons à préserver nos clients de gros, donc nous adaptons les magasins en les respectant », explique Fabrice Dorr, copropriétaire de Bruno Saint Hilaire aux côtés de Vincent Lefebvre depuis leur rachat au fonds Activa Capital en 2017. Le duo connaît bien l’entreprise puisque, avant d’en devenir les propriétaires, ils en étaient les dirigeants, le premier au poste de président-directeur général et le second à celui de directeur général adjoint.
 
Bruno Saint Hilaire, qui comptait à l’heure de l’émission de l’offre 17 boutiques en propre et affiliés, et 600 détaillants en France, revendique un chiffre d’affaires de 19 millions d’euros en 2018. Une fois que les adresses Sym et Voodoo seront toutes converties, la griffe devrait atteindre les 40 magasins au cours de l’année.

L’offre conjointe avec E. Miroglio pour les locaux de Sym a aussi été l’occasion pour la direction de Bruno Saint Hilaire de prendre conscience des intérêts communs que la marque de prêt-à-porter partage avec l’entreprise bulgare. D’autres rapprochements sont ainsi à l’étude et pourraient concerner une entrée de l’industriel du textile au sein de Bruno Saint Hilaire. Epaulé par Edoardo Miroglio, le français aurait des arguments supplémentaires pour affirmer des ambitions internationales.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com