×
2 659
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
16 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Budget mode resserré et style décontracté s’imposent depuis la crise

Publié le
16 févr. 2021

La pandémie a bouleversé l’économie mondiale mais aussi les habitudes et aspirations des consommateurs à travers le globe. Un rapport publié par la plateforme d’avis de clients Trustpilot se penche sur les nouveaux comportements mode depuis la crise dans six pays (Royaume-Uni, Etats-Unis, France, Italie, Pays-Bas, Suède). Premier enseignement? 72% des sondés consacrent désormais autant (25%) ou moins d’argent (47%) à l’achat de vêtements. Parmi eux, 16% ont au minimum divisé leur enveloppe mode par deux.


Très peu de personnes ont augmenté leur budget de vêtements élégants depuis l'émergence de la crise sanitaire. - Pixabay


Outre le pouvoir d’achat ou la frilosité à dépenser, les confinements et le télétravail ont aussi contribué à remodeler le vestiaire des consommateurs. Les vêtements décontractés ont le vent en poupe, 21% des personnes interrogées dans ces marchés ont augmenté leur budget en la matière, tandis que 51% ont acheté moins de pièces élégantes/à la mode (contre seulement 13% de personnes qui ont augmenté ce budget).


L'évolution des dépenses selon les catégories de produits mode - Trustpilot


L’étude réalisée en collaboration avec l’institut London Research indique en outre que le sujet de la responsabilité des entreprises est de plus en plus prégnant pour les consommateurs. 82% d’entre eux affirment qu’ils n’achèteraient certainement plus (31%) ou probablement plus (51%) auprès de marques qui ne sont pas assez engagées sur les plans éthique et moral. Cet état d’esprit concerne 77% des Néerlandais, 79% des Britanniques, 81% des Français, 82% des Américains, 87% des Suédois et 92% des Italiens.

De plus, sur le plan global, 54% des consommateurs interrogés déclarent que l'engagement des griffes sur les conditions de travail et les politiques de durabilité a eu une influence sur leur décision d’achat.

"Les consommateurs recherchent des marques aux valeurs éthiques et durables et pour connaître celles qui répondent à ces critères, ils s’appuient sur de nombreuses sources d’information mais se font surtout confiance entre eux", soulève le rapport. Le bouche-à-oreille arrive en tête pour le niveau de confiance (89%), devant les avis de consommateurs (85%). Les influenceurs célèbres sont en revanche la source la moins fiable à leurs yeux (37%).


Le niveau de confiance envers les marques selon les pays. - Trustpilot


Les Pays-Bas (84%), la Suède (82%) et la France (73%) sont les marchés où les consommateurs semblent le moins faire confiance aux marques quant à leurs normes éthiques. Les Italiens sont ceux qui montrent le plus haut niveau de confiance à l’égard des griffes de mode.
 
Les trois engagements les plus attendus par les personnes interrogées sur ces six marchés sont en premier lieu la garantie des bonnes conditions de travail pour les employés et sur la chaine d’approvisionnement (46%), l'utilisation d'emballages respectueux de l’environnement (46%) et la mise en place d'un service de recyclage (41%). Proposer des gammes de produits plus inclusifs (21%) et introduire plus de diversité dans les campagnes publicitaires (18%) sont les actions les moins citées par le panel.
 
Méthodologie : 2.800 consommateurs type sondés au niveau national au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en France, aux Pays-Bas, en Italie et en Suède par London Research, à partir d’un panel de recherche sur Toluna.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com