×

Bulgari ne participera pas au salon horloger de Bâle

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
12 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

(AFP) - La maison italienne de joaillerie Bulgari a annulé sa participation cette année au salon horloger de Bâle, a-t-elle annoncé mardi, marquant un nouveau revers pour les organisateurs de l'événement.


Bulgari



Dans un communiqué, le joailler qui fait partie des marques phares du groupe français LVMH, le numéro un mondial du luxe, a notamment invoqué les craintes autour du nouveau coronavirus pour expliquer sa décision.

Il ne participera pas à l'édition 2020 de Bâle qui doit se tenir du 30 avril au 5 mai, mais a toutefois laissé ses options ouvertes pour 2021 : "Une décision pour 2021 et au-delà sera prise d'ici fin juin", a indiqué Jean-Christophe Babin, son directeur général, cité dans le communiqué.

La décision sera prise en particulier au regard des dates autour desquelles se tiendront les salons horlogers ainsi que de leurs coûts, qui pour l'instant ne sont pas "en adéquation" avec les besoins commerciaux et les retours sur investissements attendus, a-t-il souligné.

Cette année, le joailler a déjà rencontré une partie de ses clients importants lors d'un nouvel événement à Dubaï, dédié aux marques horlogères du groupe LVMH, où il a pu présenter plusieurs de ses nouveaux modèles pour les mois à venir, a expliqué Bulgari. 

Une décision qui découle du coronavirus



Le patron de Bulgari a également expliqué cette décision par les inquiétudes grandissantes autour du nouveau coronavirus et ses possibles répercussions pour les flux de voyageurs, évoquant le souvenir du SARS en 2003 qui avait affecté la fréquentation des salons auprès de la clientèle asiatique, férue d'horlogerie. 

"Nous regrettons vivement la décision de Bulgari", a réagi dans un communiqué Michel Loris-Melikoff, le directeur général du salon de Bâle, disant toutefois vouloir "collaborer étroitement" avec TAG Heuer, Hublot et Zenith, les autres marques horlogères du groupe LVMH, qui ont, elles, confirmé leur présence à l'événement.

Longtemps considéré comme incontournable, le salon Baselworld a vu ses rangs se dégarnir après une salve de critiques. Si de nombreuses petites marques lui reprochaient son coût, se plaignant d'être noyées dans la masse de l'événement, le salon n'avait pas non plus été épargné par de grandes maisons horlogères qui estimaient que le salon n'avait pas su évoluer, notamment face à l'essor rapide de la distribution en ligne dans les produits de luxe.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 AFP-Relaxnews.