×
Publié le
9 déc. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bulldog commercialise ses cosmétiques en Chine sans les tester sur les animaux

Publié le
9 déc. 2019

Bulldog Skincare, la marque britannique de soins pour hommes, est la première marque de cosmétiques internationale à vendre ses produits sur le sol chinois sans qu’ils aient été testés sur les animaux. Car si depuis 2013 la Commission européenne interdit la commercialisation des produits cosmétiques ayant été testés sur des animaux, qu’ils soient produits en Europe ou en dehors, la situation apparaît bien différente en Chine, un pays très convoité par l'industrie cosmétique.


Produits Bulldog Skincare


En effet, la législation chinoise contraint les marques de cosmétiques voulant s’implanter dans le pays à faire tester leurs produits sur des animaux avant leur commercialisation. Mais depuis mars dernier, cette politique s’est assouplie. Les marques étrangères - comme chinoises d’ailleurs - ne sont plus tenues de faire tester leurs formules sur les animaux avant la mise en vente dans le pays. Une condition, toutefois, reste imposée aux cosmétiques importés : les dernières étapes de fabrication, soit la création du packaging et la mise en flacon du produit, doivent être réalisées en Chine.

C’est donc ce qu’a choisi de faire Bulldog Skincare, une marque estampillée du label Leaping Bunny (le lapin bondissant) lancé par Cruelty Free International qui garantit qu’à aucune étape de la production les produits ne sont testés sur les animaux. Bulldog Skincare continue ainsi de concevoir ses formules au Royaume-Uni mais ses produits destinés au marché chinois sont mis en flaconnage dans l’usine chinoise de Fengxian. In fine, les produits sont commercialisés dans les magasins de beauté Watsons de Shanghai.

Ce projet est rendu possible par l’alliance de l’ONG britannique Cruelty Free International et de Knudsen&CRC, une société de conseil basée à Shanghai qui aide les entreprises étrangères à certifier leurs produits et à se conformer à la réglementation. Deux entités auxquelles se joignent le parc industriel de Shanghai Fengpu et la Oriental Beauty Valley, pôle stratégique mis en place par l'état chinois pour développer l'industrie cosmétique.
 
"Malgré la tentation de l'énorme marché chinois, nous avons décidé de ne jamais compromettre notre position en matière d'expérimentation animale. C'est fantastique que ce projet nous ait permis d'entrer en Chine continentale tout en maintenant notre philosophie. Nous espérons que le succès de ce programme ouvrira la voie à un plus grand nombre de marques internationales sans cruauté à l’égard des animaux ", explique Simon Duffy, le fondateur de Bulldog Skincare qui s’est implanté en France en janvier 2018.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com