×
5 743
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
18 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Burberry: le bénéfice monte mais reste freiné par le Covid en Chine

Par
AFP
Publié le
18 mai 2022

Burberry a dévoilé mercredi un bénéfice en légère hausse pour l'exercice décalé 2021/2022 avec un bond des ventes, le groupe de luxe pâtissant notamment du regain de Covid-19 en Chine où il est très présent.


Burberry - Automne-hiver 2022 - Prêt-à-porter femme - Londres - © PixelFormula


Le bénéfice net part du groupe est ressorti en hausse de 5% à 396 millions de livres (466,7 millions d'euros) pour l'exercice clôturé le 2 avril, des coûts en forte hausse ayant éclipsé en partie un bond de 21% du chiffre d'affaires à 2,8 milliards de livres (2,94 milliards d'euros).

Les ventes ont été tirées par les Etats-Unis, la Corée du Sud et la Chine, malgré les confinements dans ce marché clé pour la marque au célèbre imprimé écossais.

La performance en Europe s'est aussi améliorée, malgré le manque de touristes à cause des restrictions aux voyages.

Le groupe note dans son communiqué que "les confinements liés au Covid-19 en Chine continentale ont pesé sur la performance en mars".

La rentabilité s'est améliorée "malgré les pressions des droits de douane liés au Brexit et l'inflation des coûts de chaine d'approvisionnement".

"Nous maintenons notre prévision d'une progression des recettes à un chiffre (...)", projette le groupe, ajoutant que ses perspectives "dépendent de l'impact du Covid-19 et de la reprise des dépenses de consommation en Chine".

La maison de luxe se félicite d'avoir atteint "la neutralité carbone sur (ses) opérations dans le monde", avec le recours à une électricité provenant d'énergies renouvelables notamment.

Le nouveau directeur général, Jonathan Akeroyd, a estimé que la société avait fait "de gros progrès lors des cinq dernières années pour renforcer la marque (...). Je me réjouis à l'idée de mettre en place mes plans pour bâtir sur ces fondations".

Burberry "a eu une histoire récente inégale, en partie à cause de raisons hors de son contrôle, mais ces chiffres montrent les efforts vigoureux de l'entreprise pour revenir à sa gloire passée", commente Richard Hunter, analyste d'Interative Investor.

"La décision de sortir des articles non luxueux et des rabais porte déjà ses fruits", avec "les ventes à plein tarif aux Etats-Unis qui ont déjà presque doublé depuis avant la pandémie", ajoute-t-il.

Il note aussi que vu ses clients fortunés, le groupe est en mesure de reporter sur eux les hausses de coûts, et s'attend à ce que le plein retour des touristes avec la fin des restrictions sanitaires aide aussi la performance.

Pour autant, les investisseurs restent circonspects. Après avoir ouvert en hausse, l'action perdait 1,48% à 1.560 pence vers 08H20 GMT à la Bourse de Londres et s'inscrit en forte baisse sur un an, après avoir notamment souffert de la guerre en Ukraine.


Londres, 18 mai 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.