×
7 216
Fashion Jobs

Burberry présente ses excuses à propos d’un sweat à "nœud coulant"

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 20 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Burberry est la dernière marque haut de gamme en date à présenter ses excuses après qu’une pièce de sa collection a été jugée offensante et maladroite.


Burberry - Automne-hiver 2019 - Womenswear - Londres - © PixelFormula


A l’occasion de la Fashion Week de Londres, la marque a présenté ce dimanche un sweat à capuche avec une cravate ressemblant à un nœud coulant. Un mannequin s’est plaint en personne et via Instagram avant et après le défilé, indiquant que le nœud faisait référence au lynchage ainsi qu’au suicide.

Le modèle Liz Kennedy a défilé pour Burberry, mais n’a pas porté le haut en question. Elle a déclaré sur Instagram : « Le suicide n’est pas tendance. Ce n’est ni glamour ni stylé et puisque ce défilé est consacré aux jeunes afin qu’ils expriment leur voix, me voici. Riccardo Tisci et tout le monde chez Burberry, je ne comprends pas comment vous pouvez laisser un look avec ce qui ressemble à un nœud coulant autour du cou défiler sur les podiums. »

« Une marque de l’envergure de Burberry, qui est généralement considérée comme commerciale et chic, n’aurait pas dû négliger cette ressemblance évidente. J’ai quitté l’essayage profondément bouleversée après avoir vu cette tenue. J’avais le sentiment d'être de nouveau dans la situation dans laquelle je me trouvais lorsque j’ai dû affronter une expérience liée au suicide dans ma famille. »

Ces dernières années, les réseaux sociaux ont amplifié toutes les critiques reçues par les marques et permis ainsi une propagation ultra-rapide dans le monde. Récemment, Gucci et Prada ont également fait l’objet de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux, la première a retiré un sweat qui a été qualifié de trop ressemblant avec l’imagerie blackface la semaine dernière, tandis que Prada a fait face au même type de problème en décembre et a retiré plusieurs pièces de sa ligne Pradamalia.

Pour en revenir à Burberry, son CEO, Marco Gobbetti, a déclaré mardi qu’il était « profondément désolé de l’incident » causé par cette réalisation. Le haut a été exclu de la collection et toutes les images supprimées.

Riccardo Tisci a insisté sur le fait que le détail de la corde faisait référence à l’univers nautique, mais il a aussi admis qu’il aurait dû se rendre compte que « c'était maladroit ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com