C&A Europe révoque quatre membres de son comité exécutif

Dans un contexte retail chahuté, C&A rationalise radicalement sa direction en Europe. L’enseigne néerlandaise a annoncé la suppression de quatre postes sur sept à son comité exécutif. Il ne restera donc plus que trois membres à la tête de la chaîne, une façon de faire table rase et de pouvoir se retourner plus vite. Une organisation effective depuis le 1er octobre.


C&A compte 160 magasins en France. - Diederik van der Laan / Kiki Reijners for C&A

Alain Caparros, le PDG de C&A Europe depuis août 2017, explique son choix : « Une entreprise qui veut prendre des décisions plus rapidement, agir plus efficacement et être plus agile a besoin d'une gestion allégée, avec des responsabilités claires et une hiérarchie horizontale ».
 
L’homme passé par Yves Rocher, Aldi et Rewe conserve donc son poste et restera épaulé au sein du conseil de direction par Martijn van der Zee, directeur de la supply chain, et Tjeerd van der Zee, directeur des opérations et des finances. Les membres sortants ne font plus partie de l’entreprise : il s’agit tout d’abord d’Andreas Seitz, directeur des ressources humaines, qui prend sa retraite, tandis que Bart Brenninkmeijer, directeur des opérations en France, Belgique, Pays-Bas Espagne et Portugal, va prendre des responsabilités au sein de la holding Cofra, détenue par la famille fondatrice de l’enseigne dont il est l’un des descendants. De plus, Frank Beeck, qui était lui directeur des opérations pour l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche, l’Europe centrale et de l’Est et l’Italie, quitte la société, tout comme le directeur marketing, Manfred Mandel.
 
Pour tenter de se démarquer au milieu d’une offre mode pléthorique, C&A entend marcher sur les plates-bandes des discounters textile, selon l’agence de presse DPA. Sa gamme de prix va s’étendre (vers le bas donc), mais également sur un segment plus haut de gamme. Son offre s’est aussi étoffée en France, avec l’arrivée d’une collection dédiée à l’univers de la maison. Sans dévoiler totalement ses chiffres, l’entreprise qui totalise 1 500 boutiques dans 18 pays européens (dont 160 en France) avait déclaré en début d’année avoir enregistré des ventes comparables en hausse de 4 % en 2017 sur le sol européen.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistributionNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER