Cache Cache et Vertbaudet font magasin commun

Le 28 novembre, un point de vente inédit ouvrait ses portes au sein de la ZAC Bonnesource à Narbonne. Cache Cache, la marque de mode féminine du groupe Beaumanoir, et Verbaudet, l’entreprise nordiste de mode enfantine et puériculture, se sont alliées pour présenter leur offre au sein d’une même adresse partagée.


Dans ce lieu de vente, Cache Cache et Verbaudet importent toutes deux leur aménagement propre, mais communiquent directement - DR

Un point de vente de 365 mètres carrés (deux tiers Cache Cache, un tiers Vertbaudet) qui est abrité par le réseau Vib’s, ce concept multi-enseigne du groupe breton désormais doté de 183 unités surtout situées en périphérie des villes françaises. Sauf qu’il réunit d’habitude ses propres labels, à savoir Cache Cache, Bonobo et Bréal. A noter que Beaumanoir possède déjà un partenariat avec deux marques extérieures : la griffe d’accessoires italienne Carpisa, présente par le biais de petits corners dans une trentaine d’unité Vib’s, et Flormar (groupe Yves Rocher) dans une trentaine de magasins.

Aujourd’hui, Vertbaudet apparaît comme une marque complémentaire pour Cache Cache, lui permettant de présenter une offre mère-enfant sur une grande surface de vente. « Beaumanoir est un groupe de commerçants-entrepreneurs pragmatiques, dans notre contexte de marché, il est essentiel de pouvoir s’autoriser des choses qu’on ne faisait peut-être pas avant », déclare Nicolas Flaud, le directeur général de Cache Cache, à FashionNetwork.com.

« Vib’s est un sélectionneur de marques qui a vocation à s’imposer comme un family store : on a déterminé qu’une offre enfant pourrait rendre service à notre client. C’est là notre première considération, même si évidemment l’efficacité opérationnelle rentre en jeu dans ce type de partenariat ». Plusieurs marques de mode enfantine ont été approchées par le groupe, qui a finalement sélectionné Vertbaudet pour son style, sa cohérence prix et sa notoriété. « Nous visons la même cliente, à savoir une femme de 25 à 35 ans, mais l’objectif est pour nos deux marques d’en recruter de nouvelles », explique le dirigeant.


Partage d'enseignes à Narbonne - DR

Pour cette enseigne habillant les bambins, qui a connu un plan social en 2017 et se relance grâce à Internet, c’est aussi une façon de bénéficier de l’appui d’un parc fort et de mutualiser ensemble les coûts inhérents à l’implantation d’un magasin. Vertbaudet s’appuie à ce jour sur un réseau d’une soixantaine de boutiques dans l’Hexagone, tant en centre-ville, qu’en centre commercial ou en retail park.

Le groupe Beaumanoir expérimente donc de nouvelles formules retail, alors qu’il a récemment décidé de stopper son enseigne Scottage, s’adressant à la femme de plus de 50 ans, pour des raisons économiques. Il teste également à Saint-Malo un concept de magasin discount de marques et Nicolas Flaud « s’autorise à l’avenir à poursuivre cette ouverture du concept Vib’s à d’autres enseignes, sur des créneaux qui seraient complémentaires à l’offre de Beaumanoir ».

Le concept de magasin Vib’s intégrant Vertbaudet va connaître une poignée d’autres duplications en 2019, qu’il s’agisse de nouvelles implantations ou de rénovations de magasin. L’enseigne de mode enfantine pourrait aussi y voisiner Bonobo et Bréal. Techniquement, c’est le groupe Beaumanoir qui porte ce projet de magasin et y déploie ses équipes, mais collabore au quotidien avec Vertbaudet côté assortiment et gestion de stocks.

Jusqu’alors, lorsque des acteurs du monde de la mode faisaient boutique commune, il s’agissait soit de petites marques en quête de visibilité, soit d’enseignes appartenant au même propriétaire, comme Etam et Undiz par exemple. La mutualisation du côté d’Happychic se transforme elle en fusion puisque le rapprochement des chaînes masculines Jules et Brice doit à terme déboucher sur une seule enseigne. Enfin, dans le monde de la beauté, on peut citer l’alliance sur les Champs-Elysées de L’Occitane avec le pâtissier Pierre Hermé. Là aussi pour une histoire d’offre complémentaire, mais davantage ancrée dans l’événementiel et la singularité de l’expérience client.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER