×
Publicités
Publié le
15 déc. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Calendrier des fashion weeks: Milan s'aligne sur Paris

Publié le
15 déc. 2011

Après Paris, c'est Milan qui opte finalement pour le statu quo. Au lendemain de la décision de la Chambre Syndicale du Prêt à Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode de refuser de modifier ses dates à la demande de New York, la fédération italienne a annoncé suivre cette résolution afin d'éviter un éventuel clash avec son homologue française. Le compromis qu'elle avait conclu avec le CFDA (Council of Fashion Designers of America) pour un maintien des dates de 2012 contre un recul d'une semaine des défilés féminins en 2013 et 2014 n'est donc plus d'actualité.


Mario Boselli

"Nous avons pris bonne note de la décision parisienne, a déclaré Mario Boselli, le président de la Camera Nazionale della Moda. Et comme nous l'avions stipulé au CFDA, notre accord ne valait que si Paris acceptait également de changer ses dates. Dans ses conditions, nous aussi allons maintenir nos dates habituelles. Une superposition de date avec Paris est absolument inenvisageable".

Le CFDA n'a d'ailleurs pas encore réagi officiellement à l'heure où nous écrivons, il a simplement fait savoir par voie de presse que la décision parisienne suscitait surprise et déception.

Didier Grumbach, président de la Fédération Française de la Couture, a pourtant tenu à rappeler qu'il avait averti ses homologues d'un refus qui s'annonçait: "C'est assez simple à comprendre, les membres de la Chambre Syndicale nous expriment depuis longtemps leur volonté d'avancer le calendrier et de ne plus passer en dernier. Pas un seul ne pouvait accepter de reculer encore d'une semaine ! J'avais alerté New York et Milan de ce fait", a-t-il assuré.

Face à un conflit revenu à son point de départ, Mario Boselli propose ce qu'il juge être "une solution de bon sens (...) Les défilés à New York n'ont pas besoin de durer 9 jours, ils pourraient facilement être concentrés sur 7 ou même 6 jours ! En débutant le week-end et non le jeudi, cela règlera le problème de proximité avec le Labor Day".

Son homologue français pense lui aussi que la situation n'est pas insurmontable: "L'affaire n'est pas véritablement bloquée. Après tout, New York défilait après Paris par le passé, les choses peuvent très bien évoluer, assure Didier Grumbach. Une chose est sûre, nous qui préfèrerions avancer, nous ne reculerons jamais nos dates".

Reste donc désormais à connaître la nouvelle position du CFDA et de sa présidente, Diane Von Furstenberg. Menaceront-ils à nouveau de modifier leurs dates dès septembre 2012, au risque de pénaliser Londres et Milan par un chevauchement de dates ? Proposeront-ils un nouvel aménagement du calendrier ? Une solution a minima serait en tout cas certainement perçue comme une capitulation par les membres de la fédération américaine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com