×
Publicités
Publié le
24 déc. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Calida cède Millet et Lafuma à un petit-fils des fondateurs de Millet

Publié le
24 déc. 2021

Millet et Lafuma connaissent leur futur propriétaire. Depuis l’été dernier et l’annonce du groupe suisse Calida, propriétaire majoritaire du groupe Lafuma depuis fin 2013, de sa volonté de céder ses activités outdoor réunies dans le Millet Mountain Group, les quelque 750 salariés des deux marques françaises, dont le siège est à Annecy, étaient dans l’expectative.


Nouvelle étape dans la vie des entreprises Millet et Lafuma - Millet



C’est finalement un nom bien connu dans le groupe français qui apparaît ce 24 décembre. Jean-Pierre Millet, petit-fils des fondateurs qui a longtemps possédé des parts du groupe Lafuma et avait cédé sa participation de plus de 7% dans le groupe en 2018, revient par la grande porte.

Calida annonce aujourd’hui avoir reçu et accepté une offre de la part de l’homme d’affaires, ancien du cabinet de conseil Boston Consulting Group qui a par le passé fondé The Carlyle Group Europe Buyouts et a créé en 2014 le hedge fund Primestone avec Benoît Colas et Franck Falezan. Pour le rachat de Millet et Lafuma, il s’est associé à la société de capital-investissement Inspiring Sport Capital, basée à Paris et Londres et dirigée par Lucien Boyer et Laurent Damiani. La société investit dans les sociétés liées au sport qu'il s'agisse de golf ou de voile mais aussi d'e-sport.

"Je suis heureux de devenir un actionnaire majeur de Millet Mountain Group en partenariat avec Inspiring Sport Capital l’année du 100ème anniversaire de la marque et près de 50 ans après qu’elle ait quitté la famille, ceci sous la direction générale de Romain Millet depuis 2020, explique le dirigeant. Nous continuerons de soutenir le développement international de Millet et Lafuma, deux marques emblématiques de la montagne et de l’outdoor".

Ces dernières années Calida s’est délesté d’Eider et d’Oxbow et a cessé l’activité de la licence Killy. Il restait donc dans son portefeuille Millet, qui a célébré ses 100 ans et s’adresse aux passionnés de la montagne en apportant des produits techniques pour l’alpinisme, l’escalade de cascades de glace, le ski-touring mais aussi l’escalade l’été, et Lafuma, dont l’univers cible des pratiquants de randonnée ou des adeptes de sorties détente dans la nature. Les deux marques ont réalisé un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros (78 millions de francs suisses) en 2020.

Romain Millet, qui a pris la direction de l'entreprise l'an dernier a défini avec les équipes un plan de développement des deux marques. Les ambitions de croissance de Millet portent notamment sur l'export, en s'appuyant sur sa gamme phare Trilogy, mais aussi en développant une offre permettant une diversité de pratiques, notamment autour de la randonnée à ski. Une approche qui aurait permis, selon les équipes de la marque, de voir les commandes repartir à la hausse pour la 2021-22 et enregistré un bon démarrage pour la campagne de commercialisation de la collection automne-hiver 2022/23.

"Nous vivons une belle année 2021, comme beaucoup de marques de l'outdoor. Avec l'arrivée de mon oncle, c'est une très belle nouvelle et c'est un nouveau cycle pour les deux marques dans lequel je m'inscris complètement, explique à FashionNetwork Romain Millet. Cela affirme les plans de l'entreprise et va permettre d'investir rapidement dans son développement". La société entend en effet renforcer sa présence dans l'arc alpin ainsi qu'en Espagne, mais aussi sur son marché clé pour Millet qu'est le Japon.

Un conseil d'administration devrait être constitué. Romain Millet glisse que s'il est très proche de son oncle, ce sera la première fois qu'il travaillera avec Jean-Pierre Millet. Les équipes de ISC devraient pour leur part apporter leur expertise sur la construction de marques de sport et exploiter les points forts de l'identité de Millet et Lafuma.

Des acquisitions dans la lingerie en vue pour Calida


 
L'opération de cession de 100% de l'entreprise sera normalement effective durant le deuxième trimestre 2022 mais est soumise à un processus de consultation du comité d’entreprise en France. Pour le groupe Calida, cette cession doit permettre un focus sur les activités de lingerie. "La vente de Millet Mountain Group constitue une étape de plus vers le recentrage résolu de Calida Group sur les segments clés sous-vêtements et lingerie ainsi que meubles outdoor. Nous voulons renforcer notre bonne position sur le marché dans le domaine sous-vêtements et de la lingerie grâce à des acquisitions ciblées".
 
Le montant de la cession doit donc permettre des opérations de croissance externe dans les prochains mois. A noter que le groupe suisse conserve dans son portefeuille les activités de Lafuma Mobilier, qui propose du mobilier pour le camping.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com