×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
26 nov. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Calida s'attend à un exercice 2021 solide

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
26 nov. 2021

Le groupe suisse Calida a présenté jeudi ses prévisions pour l'exercice 2021 et ses plans de croissance futurs. L'entreprise confirme sa forte performance de cette année, avec une croissance prévue du chiffre d'affaires net de 15% à environ 285 millions de francs suisses (environ 262 millions d'euros) et une marge avant intérêts et impôts d'environ 8%.


Timo Schmidt-Eisenhart, PDG du groupe Calida - Archives

 
"Au cours des dernières années, le groupe Calida a construit de très bonnes bases, que nous voulons désormais mettre à profit pour accélérer notre croissance. Nous allons continuer à développer nos activités en ligne, qui connaissent un grand succès, afin qu'elles prennent une place plus importante au centre de notre stratégie de distribution omnicanale", annonce le président du conseil d'administration de Calida, Hans-Kristian Hoejsgaard.

Le groupe souhaite atteindre ses ambitieux objectifs financiers pour 2026 en stimulant une croissance organique, ainsi que par des acquisitions ciblées, en créant ainsi une valeur ajoutée pour toutes les parties prenantes, poursuit Hans-Kristian Hoejsgaard. Quatre initiatives stratégiques devraient stimuler sa croissance de manière durable.

D'une part, l'entreprise prévoit d'accélérer sa croissance internationale en augmentant de 30% les investissements dans ses marques principales.

D'autre part, la part des canaux de distribution contrôlés par l'entreprise devrait être portée à 70% du chiffre d'affaires net d'ici 2026, garantissant ainsi un meilleur contrôle des marques et de meilleurs taux de rentabilité.

Les acquisitions de marques dans le secteur des sous-vêtements et de la lingerie devraient permettre d'augmenter progressivement la part de marché du groupe.

Parallèlement à son recentrage sur le segment des sous-vêtements, alors que le groupe a annoncé sa volonté de se séparer de Lafuma et Millet, le groupe entend continuer à encourager les synergies et créer d'autres plateformes pour accélérer sa croissance.

"D'une part, nous allons développer nos marques existantes et, d'autre part, renforcer nos segments principaux — les sous-vêtements et la lingerie — par des acquisitions ciblées. Nous allons renforcer la gestion des marques par le biais d'une plateforme centrale, afin de créer des synergies et accélérer leur développement. Le chiffre d'affaires, qui devrait augmenter de 15% cette année, constitue un point de départ prometteur pour l'accélération du développement commercial du Calida Group", assure le PDG de l'entreprise, Timo Schmidt-Eisenhart.

D'ici 2026, Calida espère doubler la croissance organique annuelle de son chiffre d'affaires pour atteindre 4 à 6% (2015 à 2019 : +2,3% par an). En ce qui concerne la marge avant intérêts et impôts, l'objectif est de 10%.

Les activités numériques du groupe devraient contribuer à 50% du total des recettes nettes de Calida d'ici 2026 (2019: 22%). Dans le même temps, la part de distribution contrôlée par Calida devrait passer à 70% (2019 : 50%).

Enfin, le groupe souhaite renforcer l'engagement de ses actionnaires par une politique de dividende attractive. À l'avenir, les dividendes seront augmentés à la fin de chaque exercice, et représenteront au moins 50% des flux de trésorerie disponibles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com